Abstract

We discuss the Andreani et al.’s tectonic interpretation of both la Nerthe and L’Etoile ranges, which form the western part of the southern Provence thrust defined by Aubouin and Chorowicz [1967]. Referring to previous works, emphasis is given to the structural independence of the two ranges. The western L’Etoile range is underthrusted beneath the southern La Nerthe tectonic unit along the Graffiane key-area Aptian corridor.

In contrast with the autochthonous concept of La Nerthe range by Andreani et al., structural and paleogeographic data are presented, supporting the interpretation of the southern part of the range as an important north-verging thrust emplaced during the Bartonian major tectonic event. This one was followed by a shortening Ludian (Priabonian) event resulting in a strong refolding of the southern La Nerthe structures.

Contrary to the Andreani et al’s interpretation, field facts provide evidence that the W-E trending fault systems affecting La Nerthe and L’Etoile ranges have formed during the N-S distensive regime that started from early Rupelian and that was accentuated during late Chattian and Aquitanian. However, stratigraphical and tectonic regional data suggest a Middle Oligocene strike-slip reactivation of the WE trending system faults of La Nerthe range, coeval to north-verging overthrusting and reverse faulting, affecting early Oligocene formations of the neighbouring Marseilles basin.

Abstract

Nous discutons dans cette note l’interprétation tectonique d’Andreani et al. des chaînes de l’Etoile et de La Nerthe qui constituent la partie occidentale du chevauchement Sud-provençal défini par Aubouin et Chorowicz [1967]. En référence à des travaux antérieurs, nous soulignons l’indépendance structurale des deux chaînes. La partie occidentale de la chaîne de l’Etoile est chevauchée par la Nerthe méridionale le long du couloir aptien de Graffiane, apparaissant ici comme un secteur tectonique-clé. Contrastant avec le concept autochtoniste de la Nerthe développé par Andreani et al., nous montrons que les données structurales et paléogéographiques sont en faveur de l’existence d’un important chevauchement à vergence nord dans la partie méridionale de la Nerthe, mis en place pendant la phase pyré-néo-provençale majeure (Bartonien). Ce chevauchement fut suivi d’un événement compressif daté du Ludien (Priabonien) qui a replissé les structures de la partie méridionale du massif de la Nerthe. Contrairement à l’interprétation d’Andreani et al., les données de terrain conduisent à considérer le système de failles W-E qui affectent la Nerthe et l’Etoile, comme s’étant formé dans un régime distensif N-S, initié au Rupélien inférieur et qui s’est accentué au Chat-tien supérieur et durant l’Aquitanien. Les données stratigraphiques et tectoniques régionales suggèrent cependant à l’Oligocène moyen un rejeu en décrochement des accidents W-E, contemporain de la formation de chevauchements à vergence nord et de failles inverses, affectant les formations de l’Oligocène inférieur du bassin de Marseille.

You do not currently have access to this article.