Abstract

Paleozoic rocks occur in seven wells in the Hopedale Basin, offshore Labrador (Hopedale E-33, South Hopedale L-39, Tyrk P-100, Gudrid H-55, Roberval K-92, Indian Harbour M-52, and Freydis B-87), where they represent erosional remnants primarily associated with Cretaceous syn-rift half grabens. Previous palynological studies have reported a range of ages for the Paleozoic in these wells, including Ordovician, Devonian, Carboniferous, and undifferentiated Paleozoic. Palynological analyses in the present study confirm that recovery is limited, primarily due to the predominance of lithologies that hinder palynomorph preservation, specifically dolostones. Palynomorphs (predominantly acritarchs and chitinozoans) have been analyzed from new and archived samples from the seven wells and have, for the first time, produced consistent age determinations for the Paleozoic strata in all wells: palynomorph assemblages considered in place indicate a Middle to Late Ordovician age. Thermal maturity was determined from Ordovician acritarchs and leiospheres observed in the Gudrid H-55, Roberval K-92, Indian Harbour M-52, and Freydis B-87 wells, with thermal alteration indices (TAI) ranging from approximately 5+ to 6+ (dry gas). Carboniferous miospores are present from Paleozoic strata in the southern Hopedale Basin wells, where their TAI values range from 3+ to 4. These miospores are interpreted as contaminants introduced into the samples via cavings or as drilling mud contamination. The data presented here provides new biostratigraphic constraints for the Paleozoic of the Hopedale Basin (Middle to Late Ordovician), facilitates the correlation of the Paleozoic intervals in these wells, and enables the consideration of Labrador margin Lower Paleozoic strata in regional studies as well as in paleogeographic and paleoenvironmental reconstructions.

Résumé

Les roches du Paléozoïque sont présentes dans sept puits du bassin de Hopedale du Labrador extracôtier (à savoir Hopedale E-33, South Hopedale L-39, Tyrk P-100, Gudrid H-55, Roberval K-92, Indian Harbour M-52 et Freydis B-87) où ils représentent les lambeaux d’érosion liés principalement aux demi-grabens contemporains au rift du Crétacé. Des études palynologiques précédentes menées dans ces puits ont relevé une série d’époques du Paléozoïque, y compris l’Ordovicien, le Dévonien, le Carbonifère et autres éléments indifférenciés du Paléozoïque. Les analyses palynologiques de la présente étude confirment que la récupération est limitée, principalement en raison de la lithologie prédominante qui entrave la préservation des palynomorphes, en particulier la dolomie. L’analyse des palynomorphes (acritarches et chitinozoaires en prédominance) provenant de nouveaux échantillons et d’autres archivés précédemment de ces sept puits a, pour la première fois, pu déterminer de manière constante les époques de ces strates du Paléozoïque dans tous les puits: Ordovicien moyen à tardif pour tous les assemblages de palynomorphes considérés sur place. On a déterminé la maturité thermique des acritarches et des léiosphères de l’Ordovicien observés dans les puits Gudrid H-55, Roberval K-92, Indian Harbour M-52 et Freydis B-87 avec des indices d’altération thermales (IAT) variant de 5+ à 6+ environ (gaz sec). Des miospores du Carbonifère sont présents dans les strates du Paléozoïque dans les puits du bassin de Hopedale septentrional où les IAT varient de 3+ à 4. Selon les interprétations, ces miospores sont des contaminants introduits dans les échantillons par des éboulements ou de la boue au moment des forages. Les renseignements présentés dans ce document exposent de nouvelles contraintes biostratigraphiques pour le Paléozoïque du bassin de Hopedale (de l’Ordovicien moyen à tardif), facilitent la corrélation des intervalles du Paléozoïque de ces puits, permettent de considérer les strates du Paléozoïque inférieur des marges du Labrador dans les études régionales et aident à en reconstruire la paléogéographie et le paléoenvironnement.

Michel Ory

You do not currently have access to this article.