Abstract

The Montney Formation in Alberta and British Columbia presents many challenges for core analysis. Its high saline and sub-irreducible formation water, organic matter content and type, nanometer sized pores, and friability from laminations prevent core analysis from being dependable. Despite this, Routine Core Analysis (RCA) is still commonly performed without modifying the techniques to address these challenges.

Over the past five years, RCA has been conducted and examined by the author on over thirty Montney cores. Each step of RCA has been assessed to identify and quantify sources of error and uncertainty. The Montney Formation has been found to be very sensitive to errors that are associated with the limitations of RCA methods. Excluding standard errors, the combination of inappropriate analysis types, ineffective RCA processes, and RCA method limitations, can lead to additional absolute porosity errors that range from -0.8% to +0.6%. The presence of unobservable fractures has been found to incorrectly increase permeability up to three orders of magnitude. The low porosity and permeability of the Montney Formation magnify the relative errors which significantly affect the accuracy stated by American Petroleum Institute Recommended Practice 40 (API RP 40) (1998).

Modifications to the RCA process have been made to minimize errors and uncertainties. The techniques discussed were developed to improve accuracy on the Montney Formation, but most are applicable to any rock types that are suitable for RCA.

Résumé

La Formation de Montney en Alberta et en Colombie-Britannique présente de nombreux défis pour l’analyse des carottes de cette formation. La salinité élevée, l’eau de formation des plus irréductibles, le type et le contenu des matières organiques, les pores nanométriques et la friabilité des carottes font obstacle à la fiabilité de ces analyses. Malgré cela, les analyses normales de carottes (ANC) se poursuivent couramment sans que l’on modifie les techniques qui pourraient relever ces défis.

Au cours des cinq dernières années, des ANC ont été menées sur plus de trente carottes de la Formation de Montney et examinées par l’auteur. Chaque étape de ces ANC a été évaluée afin d’identifier et de quantifier les sources d’erreur et d’incertitude. Nous avons déterminé que la Formation de Montney était très susceptible aux erreurs liées aux méthodes de l’ANC. Si l’on exclut les erreurs courantes, les types d’analyses inappropriés, les processus d’ANC inefficaces et la limite des méthodes d’ANC peuvent ensemble aboutir à des erreurs de porosité absolues variant de -0,8 % à + 0,6 %. La présence de fractures inobservables ont incorrectement accru la perméabilité jusqu’à trois ordres de grandeur. La faible porosité et perméabilité de la Formation de Montney a amplifié les erreurs relatives, ce qui influe sur la précision citée par l’American Petroleum Institute Recommended Practice 40 (API RP 40) (1998).

Les modifications apportées aux processus des ANC ont été effectuées pour réduire au minimum les erreurs et incertitudes. Les techniques abordées ont été mises au point pour obtenir des analyses plus précises sur la Formation de Montney et la plupart sont applicables à tout type de roche dans le cadre des ANC.

Michel Ory

You do not currently have access to this article.