Abstract

The subsurface Montney Formation records deposition through the Lower Triassic interval on the northwestern margin of the North American craton. Various evidence, including stratigraphic architecture, the presence of late Paleozoic and Mesozoic zircons and sediment geochemistry support the contention that the Montney is a product of deposition in a collisional retro-foreland basin setting.

The Montney is formally divided into eight regionally extensive members on the basis of lithology, mineralogy and well log character. Three of these, the Lower Montney Member, Middle Montney Member and Upper Montney Member are similar to informal units used by industry geoscientists. The boundaries of these units coincide with major stage boundaries (Dienerian-Smithian and Smithian-Spathian). Three new members are provided for carbonate-dominated units in the Montney Formation. The Pocketknife Member, formerly referred to as the Claraia zone), consists of bituminous, planar-laminated siltstone with abundant thin-shelled bivalves and thin bioclastic packstone beds. It occurs interbedded with the Lower Montney Member. The Anten Coquina Member (formerly the informal coquinal dolomite middle member) occurs in the eastern part of the Montney basin (near the subcrop limit) and consists of bioclastic grainstone dominated by fragmentary, disarticulated bivalves, gastropods and lingulide brachiopods that occurs coincident with the Dienerian-Smithian boundary. The Altares Member consists of interbeds of bioclastic packstone and grainstone with bituminous dolomitic siltstone and occurs interbedded with the upper part of the Middle Montney Member in the west-central part of the basin. Two sandstone-dominated members are also named. The Calais Sandstone Member occurs near the base of the Montney and consists of well-sorted cross-stratified fine-grained sandstone. The LaGlace Sandstone Member occurs near the base of the Middle Montney Member. Both sandstone members are of turbidite origin and occur primarily within the Peace River embayment (sensu stricto) area.

Dominated by subangular to subrounded quartz silt and a low overall proportion of clay and high proportion of detrital dolomite and feldspar, the Montney is compositionally and texturally unique in Western Canada. Although fine-grained siliciclastic sediment dominates, dolomite occurs throughout the Montney Formation and several regionally extensive bioclastic packstone and grainstone horizons occur. Montney deposition records a low-relief clastic ramp succession deposited in an arid coastal setting and includes units deposited in a variety of shallow marine and turbidite lobe / channel settings. The Montney’s unique mineralogical and textural composition is a function of both the demise of Palaeozoic carbonate-secreting organisms and deposition in an arid coastal setting fed by rare perennial, and abundant ephemeral, fluvial systems.

Résumé

La subsurface de la Formation de Montney reflète l’historique sédimentaire jusque dans l’intervalle du Trias inférieur en marge nord-ouest du craton nord-américain. Divers indices, y compris l’architecture stratigraphique, la présence de zircons du Paléozoïque et du Mésozoïque tardifs et la géochimie des sédiments appuient la théorie affirmant que la Formation de Montney est le produit d’un contexte de rétro-bassin d’avant-pays.

Compte tenu de la lithologie, de la minéralogie et des diagraphies de puits, la Formation de Montney est officiellement divisée en huit membres étendus sur le plan régional. Trois de ceux-ci, les membres inférieur, moyen et supérieur sont similaires à des unités officieuses utilisées par les scientifiques de l’industrie. Les bordures de ces unités coïncident avec la limite d’importants étages (c.-à-d. Diénérien-Smithien et Smithien-Spathien). Pour les unités à prédominance de carbonate dans la Formation de Montney nous avons trois nouveaux membres : le membre de Pocketknife, désigné auparavant sous le nom de zone Claraia, est composé de siltstone bitumineux planaire-laminé avec d’abondants bivalves à coquilles minces et de minces lits de packstone bioclastique. Il se présente sous forme interstratifiée avec le membre inférieur de Montney. Le membre d’Anten Coquina (auparavant appelé officieusement membre moyen de calcaire coquillier dolomitique) s’aperçoit dans la partie orientale du bassin de Montney (en bordure de l’affleurement) et se compose de grainstone où prédominent les bivalves, gastropodes et brachiopodes (lingulidae) fragmentaires et désarticulés et ils coïncident avec la bordure du Diénérien et du Smithien. Le membre d’Altarès est composé d’interstratifications de packstone bioclastique et de grainstone avec siltstone dolomitique bitumineux et nous pouvons les trouver interstratifiées avec la partie supérieure du membre moyen de Montney dans la zone Centre-Ouest du bassin. On a également désigné deux membres à prédominance de grès : 1) le membre de Calais en grès que l’on trouve près de la base de Montney et il est constitué de grès interstratifié bien classé à grain fin; 2) le membre de LaGlace en grès lequel est à proximité de la base du membre moyen de Montney. D’origine turbiditique, les deux membres gréseux se trouvent principalement dans la région de la rivière de la Paix stricto sensu.

Le quartz silteux subangulaire à subsphérique avec une proportion globalement faible en argile, allié à une forte proportion de dolomie détritique et de feldspath, sont prédominant dans la Formation de Montney et celle-ci se révèle unique en son genre du point de vue de sa composition et de sa texture au Canada occidental. Bien que les sédiments silicoclastiques à grain fin y prédominent, on peut trouver de la dolomie dans toute la Formation de Montney et plusieurs horizons de packstone et de grainstone sont présents de manière étendue à l’échelle régionale. La Formation de Montney montre une séquence de rampe clastique déposée dans un environnement côtier aride incluant des unités déposées dans une variété de canaux et de lobes marins et turbiditiques peu profonds. La composition minéralogique et texturale unique de Montney est une fonction à fois de la disparition d’organismes du Paléozoïque sécrétant du carbonate et de la sédimentation dans un littoral aride alimenté par des systèmes fluviaux rarement permanents mais abondants et éphémères.

Michel Ory

You do not currently have access to this article.