Abstract

Bonaparte Basin is an established petroleum province in the Northwestern Australia shelf. The proven recoverable reserves of 2032 million barrels of oil equivalent (MMBoe) has recently exceeded the mean values of undiscovered resource estimates in previous studies, including that in the United States Geological Survey 2000 world assessment. There is a need for a re-assessment of the resource potential in this region. For the purpose of reassessment, this paper presents an overall review of the petroleum geology and discusses the key factors controlling hydrocarbon accumulations in the basin. A close examination of the petroleum system elements of the study area found fundamental differences in essential geological conditions, such as structure type, source rock maturity, trap integrity and preservation across the basin. These differences allow a subdivision of the Mesozoic Bonaparte Basin into the Malita and the Vulcan assessment units (AUs). The undiscovered resource potential in the two AUs are estimated using a Monte Carlo simulation procedure developed by the USGS in their 2000 world petroleum resource assessment. Our study shows that the Bonaparte Basin contains 938 million barrels of oil, 1901 million barrels of condensate and 34.423 trillion cubic feet of natural gas yet to be found (meanestimates), which are much greater than the previous assessments.

Abstract

Le bassin de Bonaparte est une province pétrolière établie de la plateforme Nord-Ouest de l’Australie. Les réserves prouvées récupérables de 2032 millions de barils d’équivalent pétrole (Mbep) ont récemment excédé les valeurs moyennes des ressources non découvertes estimées dans des études précédentes, y compris celles touchant l’évaluation de l’année 2000, à l’échelle mondiale, de l’organisme appelé United States Geological Survey. Les ressources potentielles de cette région nécessitent une réévaluation. Pour ce faire, le présent document reconsidère globalement la géologie du pétrole et discute des facteurs clés qui régissent les accumulations d’hydrocarbures dans le bassin. Après avoir examiné de près les éléments du système pétrolier du secteur étudié, nous avons trouvé des différences fondamentales parmi les conditions géologiques essentielles, notamment le type de structure, la maturité de la roche-mère, l’intégrité des pièges et la préservation à l’échelle du bassin. Ces différences nous permettent de subdiviser le bassin de Bonaparte du Mésozoïque en unités d’évaluation (UE), soit celles de Malita et de Vulcan. Le potentiel de ressources non découvertes des deux UE a été estimé au moyen de la technique de simulation de Monte Carlo mise au point par l’organisme USGS dans leur évaluation de l’année 2000 sur les ressources pétrolières mondiales. Notre étude montre que le bassin de Bonaparte contient 938 millions de barils de pétrole, 1901 millions de barils de condensats et 34 423 trillions de pieds cubes de gaz naturel à être découverts (estimation moyenne), ce qui représente des chiffres beaucoup plus élevés que les évaluations précédentes. Michel Ory

You do not currently have access to this article.