Abstract

A meaningful exploration decision depends not only on a reliable estimate of resource potential, but also on a robust geological risk evaluation of the exploration targets. We propose a Support Vector Machine approach for geological risk evaluation of petroleum occurrence in a petroleum play. The resulting risk map can be used to highlight the geographic locations of potential undiscovered petroleum resources and help visualize regional exploration risk. Treating risk evaluation as a two-category classification with uncertainty, this method integrates all available data and geoscience information from regional study and petroleum system analysis to interrogate and evaluate exploration drilling results. From this it makes inference on the likelihood of petroleum occurrence for untested exploration targets in a petroleum exploration play. Together with estimated sizes of remaining untested prospects, it provides a risked resource map for ranking exploration opportunities and helping to make business decisions affecting exploration strategy. This approach can also be used in evaluation of unconventional resource plays to highlight ‘sweet spots’ and estimate ‘dry well’ risk. The proposed method and workflow are illustrated using an example from the late Triassic–early Jurassic structural play of the Heiberg Group in the western Sverdrup Basin, Canadian Arctic Archipelago.

Abstract

Une décision d’exploration significative repose non seulement sur une estimation fiable des ressources potentielles, mais également sur une évaluation robuste du risque géologique des cibles d’exploration. Pour évaluer le risque géologique touchant l’existence de pétrole dans les zones pétrolières, nous proposons l’utilisation d’une machine à vecteurs de support. On peut se servir de la carte du risque géologique résultante pour mettre en relief les lieux géographiques des ressources pétrolières potentielles non découvertes et visualiser le risque d’exploration régionale. La méthode de traiter l’évaluation du risque en un classement en deux catégories avec incertitude intègre toutes les données et l’information géoscientifique disponibles de l’étude régionale et de l’analyse du système pétrolier, ce qui permet d’interroger et d’évaluer les résultats du forage d’exploration. De cette prémisse, on peut inférer la probabilité de l’existence de pétrole dans les cibles d’exploration inéprouvées d’une zone pétrolière. De concert avec les étendues estimées du restant des zones d’intérêt inéprouvées, on obtient alors une carte des ressources à risques permettant de classer les possibilités d’exploration et de prendre des décisions d’affaires dans le cadre d’une stratégie d’exploration. Il est également possible d’utiliser cette méthode afin d’évaluer les ressources non conventionnelles pour faire ressortir les cibles de production optimales et estimer le risque d’aboutir à un puits sec. Au moyen d’un exemple tiré de la zone structurale du Trias et du Jurassique précoce du groupe de Heiberg, dans le bassin de Sverdrup occidental, on a illustré la méthode proposée et le déroulement des opérations. Michel Ory

You do not currently have access to this article.