A Lower Triassic stage boundary (Dienerian-Smithian), defined by conodonts in two adjacent samples, occurs within the Mackenzie Dolomite Lentil of the Sulphur Mountain Formation 5 km south of Cadomin, Alberta. A sparse lower Dienerian (upper Induan) conodont fauna including Neogondolella carinata and Neospathodus kummeli occurs low in the exposed carbonate. An abundant, lower Smithian (lower Olenekian) fauna, 2.1 m higher in the section, consists primarily of Neospathodus pakistanensis and N. waageni. These two species are associated with a major episode of transgression that is recorded worldwide. In North America, both faunas are best represented in the Lower Triassic depocentre of southeast Idaho in the western United States. The apparent absence of upper Dienerian conodonts suggests the Mackenzie Lentil, a complex of offshore shell banks, may contain an interval of slow deposition or an episode of erosion.

As a byproduct of this study, a modest revision of stratigraphic nomenclature is proposed. We recommend establishing the lower and upper boundaries of the Mackenzie Dolomite Lentil in its depositional area, respectively, as the upper boundary of the Phroso Siltstone Member and the lower boundary of the Vega Siltstone Member, thus establishing this carbonate lentil as a member of the Sulphur Mountain Formation.

Une limite de stade du Triassique inférieur (Dienérien-Smithien), définit par des Conodontes de deux échantillons adjacents, se produit dans le Mackenzie Dolomite Lentil de la Formation Sulphur Mountain à 5 km de Cadomin, Alberta. Une faune de Conodontes clairsemés dans le Dienérien plus inférieur incluent le Neogondolella carinata et le Neospathodus kummeli se produit bas dans les carbonates découverts. Une faune abondante du Smithien inférieur qui se situe à 2,1 m plus élevé dans la section, consiste principalement de Neospathodus pakistanensis et de N. waageni. Ces deux espèces sont connexes à un épisode important de transgression rapporté à l’échelle mondiale. En Amérique du Nord, les deux faunes sont les mieux représentées dans le point de sédimentation maximum du Triassique inférieur du sud-est de l’Idaho de l’ouest des États-Unis. L’absence apparente de Conodontes du Dienerien supérieur suggère que le Mackenzie Lentil, des bancs coquilliers complexe au large, peut contenir un intervalle de sédimentation lente ou un épisode d’érosion.

Comme sous-produit de cette étude, une modeste révision de la nomenclature stratigraphique est proposée. Nous recommendons l’établissement de limites inférieures et supérieures du Mackenzie Dolomite Lentil dans sa région de sédimentation comme étant respectivement, la limite supérieure du Membre Phroso Siltstone et la limite inférieure du Membre Vega Siltstone, établissant ainsi cette lentille carbonate comme membre de la Formation Sulphur Mountain.

Traduit par Marie-Louise Tomas

This content is PDF only. Please click on the PDF icon to access.

First Page Preview

First page PDF preview
You do not have access to this content, please speak to your institutional administrator if you feel you should have access.