ABSTRACT

Regional subsurface correlation of the “Basal Belly River” sandstones throughout southern Alberta and Saskatchewn suggests the unit can be divided into a series of at least seven stacked, composite, primarily regressive cycles (fourth-order subunits). Each cycle has continental/coaly deposits in the west, a central belt composed of stacked shoreline-related sandstones, and thins to the east. Within lower cycles, laterally-distinct depositional lobes probably relate to long-lived sediment input points around the active margins of the foreland basin. Input from the west and northwest was consistently more dominant than that from the south and southwest. Mapping reveals that the locus of sandy deposition of each successive cycle is located eastward of, and stratigraphically higher than, the preceding one. This indicates that the imbalance between sediment supply from the west and subsidence of the Campanian foreland basin allowed overall eastward, but noncontinuous, progradation of the clastic wedge over more than 500 km across southern Alberta and southwestern Saskatchewan during deposition of the “Basal Belly River” (2-5 m.y.). More pronounced vertical stacking of cycles, and thicker development of backshore coal zones, to the east reflects increasing aggradation through time related to an increase in rate of base level rise, probably due to more rapid basin subsidence.

Each composite cycle, as mapped here, includes several to many individual (fifth-order) subunits bounded by localized transgressive surfaces, which are both stratigraphically and geographically limited. In addition, each cycle encloses a specific set of gas pools and represents a specific exploration trend. Within each, production is obtained from both shoreface-related and channelized facies.

RÉSUMÉ

La corrélation de la subsurface régionale du grès de “Basal Belly River” à travers le sud de l’Alberta et de la Saskatchewan, suggère que l’unité peut être divisée en séries d’au moins sept cycles (sous-unités de quatrième ordre) empilés, composés, principalement régressifs. Chaque cycle possède des dépôts à l’ouest continentaux/charbonneux, une zone centrale composée de grès empilés connexe au littoral et qui s’amincit vers l’est. Dans les cycles inférieurs, des sédiments de lobes horizontalement distincts se rapportent probablement aux points originels de sédiment de longue vie autour des marges actives du bassin sédimentaire de l’avant-pays. Les sédiments originels provenant de l’ouest et du nord-ouest étaient immanquablement plus dominants que ceux provenant du sud et du sud-ouest. La cartographie révèle que les points de dépôts sableux de chaque cycle successif sont situés à l’est des précédents et qu’ils sont stratigraphiquement plus élevés que ces derniers. Ceci indique le déséquilibre entre la réserve de sédiments provenant de l’ouest et l’affaissement du bassin sédimentaire de l’avant-pays Campanien sur l’ensemble de la progression, mais non continue, permise vers l’est du coin clastique sur plus de 500 km à travers le sud de l’Alberta et le sud-ouest de la Saskatchewan pendant la sédimentation du “Basal Belly River” (2-5 m.y.). Des cycles plus prononcés d’empilages verticaux, et le développement de zones houillères d’arrière-plage, vers l’est reflètent une croissance de l’alluvionnement à travers les temps se rapportant à une augmentation du taux de soulèvement du niveau du seuil, causée probablement par l’affaissement plus rapide du bassin. Chaque cycle composite, tel que cartographié, comprend de plusieurs à une quantité importante de sous-unités (cinquième ordre) individuelles limitées par des surfaces régionales transgressives localisées, qui sont à la fois stratigraphiquement et géographiquement limitées. De plus, chaque cycle renferme un ensemble précis de gisements de gaz naturel et représente une tendance d’exploration spécifique. Pour chacun, la production est obtenue des faciès se rapportant à la fois de zones infratidales et canalisés.

Traduit par Marie-Louise Tomas

This content is PDF only. Please click on the PDF icon to access.

First Page Preview

First page PDF preview
You do not currently have access to this article.