The “mountain front problem”, a rapid loss of structural elevation and shortening at a homoclinal foreland-dipping panel, has been extensively discussed in recent years. One of the solutions to this problem, the “triangle zone”, has been widely applied to fold-and-thrust belts. The type example of the “triangle zone” is at the eastern margin of the Alberta Foothills. The “triangle zone” is essentially a duplex in which the roof thrust has a backthrust sense of displacement. Similar structural complexes have been described as passive-roof duplexes, which is the terminology preferred in this paper. However, in many cases, the passive-roof duplex is a nonunique solution for the constraining data. Many of these mountain fronts may be pseudo-passive-roof duplexes, which have only the superficial geometric characteristics of passive-roof duplexes. Alternative models that consider basement involvement and/or inversion of pre-existing basin-controlling fault systems are not always fully considered. The alternative models may be less prospective exploration targets because the potential for imbrication of the reservoir section is reduced.

The detailed internal geometry of the passive-roof duplex at the mountain front of the Alberta Foothills is now well constrained by high-resolution data sets. This is not the case with many of the pseudo-passive-roof duplexes that have been described from other fold-and-thrust belts. It is possible that passive-roof duplexes may be less common in other thrust belts than is currently thought.

Le “problème du front de montagne”, une perte rapide de l’altitude structurelle et un raccourcissement du panneau monoclinal qui s’incline vers l’avant-pays, a été discuté à fond pendant ces dernières années. Une des solutions à ce problème, la “zone triangulaire”, a été appliquée à des zones de plissement et de chevauchement. L’exemple type de zone triangulaire est situé dans la partie est de la marge des Foothills de l’Alberta. La zone triangulaire est essentiellement un duplex dans lequel le chevauchement de la couverture possède un sens de décalage par rétrochevauchement. Des couvertures passives structurelles composées semblables ont été décrites comme étant des couvertures passives en duplex, ce qui est le terme préféré de référence dans cet exposé. Toutefois, pour bien des cas, les couvertures passives en duplex sont une solution qui n’est pas unique pour limiter les données. Plusieurs de ces fronts de montagne sont peut être des couvertures pseudo-passives en duplex, qui ont seulement des caractéristiques géométriques superficielles de couvertures passives en duplex. Les autres choix de modèles qui tiennent compte des socles sont peut être des cibles d’exploration avec moins de possibilités à cause de la possibilité réduite d’imbrication de la section du réservoir.

La géométrie interne détaillée de la couverture passive en duplex au front de montagne des Foothills de l’Alberta est maintenant bien limitée par des jeux de données à grande résolution. Ce n’est pas le cas pour un grand nombre de couvertures pseudo-passives en duplex qui ont été décrites par les autres zones de plissement et de chevauchement. Il est possible que les couvertures passives en duplex soient moins communes dans d’autres zones de chevauchement que pensé actuellement.

Traduit par Marie-Louise Tomas

This content is PDF only. Please click on the PDF icon to access.

First Page Preview

First page PDF preview
You do not have access to this content, please speak to your institutional administrator if you feel you should have access.