A 13 km multichannel seismic reflection line was recorded across the northeastern part of the Bay St. George Subbasin that forms the extension onshore Newfoundland of the regionally extensive Maritimes Basin in Atlantic Canada. A structural discontinuity at depths of up to 1.5 km separates a deformed late Viséan-Westphalian cover from a lower, more simply structured package. This lower package is interpreted to include either Lower Carboniferous sediments alone or both Lower Carboniferous and Lower Paleozoic sediments, above Precambrian basement. The deformed package of sediments above the discontinuity may consist of either Barachois Group or both Codroy and Barachois Groups. The two likeliest explanations of the discontinuity are that it may represent (i) the contact between the Anguille and Codroy Groups, perhaps modified by décollement caused by movement in the immediately overlying Codroy Group evaporites, and (ii) the contact between marine Codroy Group and overlying nonmarine beds. In the latter case, downlapping reflectors in the upper package suggest deposition in a half-graben that developed above the structural discontinuity, with prograding alluvial fan deposits grading up into flood plain coal beds which downlap onto the discontinuity. The latter would then be underlain by marine Codroy Group and nonmarine Anguille Group in an older graben with a depth of about 3 to 4 km. The acquisition of these data has enabled a positive reassessment of the Bay St. George Subbasin, with respect to Lower Paleozoic and Carboniferous petroleum and mineral resources.

Une ligne de sismique réflexion à chenaux multiples d’une longueur de 13 km fut enregistrée dans la partie nord-est du sous-bassin Bay St. George qui forme l’extension à terre à Terre-Neuve du bassin Maritimes d’étendue régionale dans le Canada atlantique. Une discontinuité structurale à une profondeur atteignant 1,5 km sépare une couverture déformée viséenne supérieure à westphalienne d’une entité inférieure ayant une structure plus simple. Cette entité inférieure est interprétée comme incluant soit des sédiments carbonifères inférieurs uniquement, soit des sédiments carbonifères inférieurs et paléozoïques inférieurs, au-dessus du socle précambrien. Les sédiments déformés au-dessus de la discontinuité pourraient consister soit du groupe Barachois, soit des groupes Codroy et Barachois. Les deux explications les plus plausibles de la discontinuité sont que celle-ci représente (i) le contact entre les groupes Anguille et Codroy, peut-être modifié par décollement causé par un déplacement au sein des évaporites du groupe Codroy immédiatement surjacentes, et (ii) le contact entre le groupe Codroy d’origine marine et les sédiments non-marins surjacents. Dans ce dernier cas, les réflecteurs clinoformes de biseau d’aggradation dans l’entité supérieure suggèrent le dépôt dans un demi-graben qui se développa au-dessus de la discontinuité structurale, avec les dépôts de cône de déjection progradant donnant lieu à des couches à charbon de plaine d’inondation qui recouvrent la discontinuité. Celle-ci serait donc située au-dessus du groupe Codroy marin et du groupe Anguille non-marin dans un graben plus ancien d’une profondeur d’environ 3 à 4 km. L’acquisition de ces données a permis une ré-évaluation positive du sous-bassin Bay St. George quant aux ressources pétrolières et minérales du Paléozoïque inférieur et du Carbonifère.

Traduit par Patrice de Caritat

This content is PDF only. Please click on the PDF icon to access.

First Page Preview

First page PDF preview
You do not have access to this content, please speak to your institutional administrator if you feel you should have access.