Biomarker and geochemical data obtained on crude oils and potential source rocks from the Black Creek Basin in northwestern Alberta indicate a local source for the oil consisting of bituminous carbonate units in the Muskeg Formation and bituminous mud-mound and deeper water units in the Lower Keg River Member.

The crude oils and the Muskeg source rock exhibited biomarker distributions indicative of evaporitic environments. Samples with a strong evaporite signature had low Pr/Ph ratios (≤0.5), an abundance of pregnane, and a C24 tetracyclic terpane, and contained squalane, β-carotane and aryl isoprenoids. In the Black Creek Basin, the biomarker parameters that could be associated with carbonate source environments are higher Pr/Ph ratios (0.6 - 1.0) and diasterane/sterane ratios and the presence of head-to-head long-chain isoprenoids. Geochemical characteristics indicative of both evaporite and carbonate environments in the Black Creek Basin are an abundance of organic sulphur compounds (OSC), specifically alkyldibenzothiophenes, and norhopane/hopane and C35/C34 extended hopane values greater than one.

The mature nature of this basin was reflected in many of the biomarker parameters measured from the hydrocarbons present in the oils and extracts. A mechanism for vertical migration from the Muskeg formation to the Muskeg Reservoirs through local fracturing of anhydrites due to dissolution of Black Creek halite is proposed and discussed.

Des données de biomarqueurs et géochimiques obtenues sur des pétroles bruts et des roches mères potentielles dans le bassin Black Creek du nord-ouest de l’Alberta indiquent une source locale pour l’huile qui consiste en unités de roches carbonatées bitumineuses dans la formation Muskeg, et en unités de monticules de boue et d’eau plus profonde dans le membre Keg River inférieur.

Les pétroles bruts et les roches mères Muskeg montrèrent une distribution de biomarqueurs qui indiquent un milieu de dépôt évaporitique. Des échantillons avec de forts indices évaporitiques avaient de faibles rapports Pr/Ph (≤ 0,5), une abondance de pregnane, et une terpane tétracyclique C24, et contenant de la squalane, de la béta-carotane et des isoprénoïdes aryliques. Dans le bassin Black Creek, les paramètres des biomarqueurs qui pourraient être associés à un milieu source carbonaté sont plus élevés (Pr/Ph de 0.6 à 1,0) et des rapports diastérane/stérane et la présence de longues chaînes isoprénoïdes. Des caractéristiques géochimiques qui indiquent un milieu évaporitique autant qu’un milieux carbonaté dans le bassin Black Creek sont une abondance de composés organiques de souffre (COS), plus précisément les alkyldibenzothiophènes, et norhopane/hopane et des valeurs de hopane C35/C34 étendues plus grandes que un.

La nature mature de ce bassin se refléta dans plusieurs paramètres des biomarqueurs mesurés à partir des hydrocarbures présents dans les huiles et les extraits. Un mécanisme de migration verticale de la formation Muskeg aux réservoirs Muskeg à travers des fractures localisées dans les anhydrites à cause de la dissolution de la halite Black Creek, est proposé et discuté.

Traduit par Marc Charest

This content is PDF only. Please click on the PDF icon to access.

First Page Preview

First page PDF preview
You do not have access to this content, please speak to your institutional administrator if you feel you should have access.