The Tantalus Formation in the Indian River area comprises interbedded sandstone, shale, conglomerate and coal that unconformably overlie Paleozoic (?) metamorphic rocks. It is informally subdivided into a lower, varicoloured chert pebble conglomerate and sandstone (approximately 50 m thick), and an upper, white quartz-vein pebble conglomerate and sandstone (approximately 450 m thick). The sediments are Early Cretaceous (Albian) in age and are intruded and unconformably overlain by volcanic rocks of the Carmacks Group (Upper Cretaceous).

Twelve recurrent lithofacies are recognized in the conglomerate, sandstone, shale and coal on the basis of grain size and sedimentary structures. These are grouped into six lithofacies assemblages that are interpreted environmentally as an upper, subaerial fan-delta plain (conglomerate, and interbedded conglomerate-sandstone assemblages), a lower, subaerial fan-delta plain (interbedded sandstone-siltstone, and siltstone assemblages), and a subaqueous fan-delta plain (interlaminated siltstone-sandstone, and claystone assemblages). The fan-delta prograded southwestward into a paralic environment, the sediments being derived from Paleozoic sedimentary and metamorphic rocks exposed to the northeast.

The Lower Cretaceous Tantalus Basin extended from west-central Yukon southeastward into British Columbia and had, at least, periodic connections to the sea. It formed during deformation of the Whitehorse Trough forearc basin and is classified as an intrasuture embayment basin.

La formation Tantalus de la région de la rivière Indian est composée de grès, de schiste argileux, de conglomérat et de charbon interstratifiés, en discordance avec des roches métamorphiques Paléozoïques (?) sousjacentes. Elle est officieusement subdivisée en deux parties, une inférieure composée de conglomérat à galets de chert multicolore, et de grès (approximativement 50 m d’épaisseur), et une supérieure composée de conglomérat à galets de filon de quartz, et de grès (approximativement 450 m d’épaisseur). Les sédiments datent du Crétacé inférieur (Albien) et sont introduits et recouvert, en discordance, par les roches volcaniques du Groupe Carmacks (Crétacé supérieur).

Douze lithofaciès périodiques sont identifiés dans les conglomérats, les grès, les schistes argileux et les charbons, en se basant sur la granulométrie et les structures sédimentaires. Ils sont ensuite regroupés en six ensembles de lithofaciès qui sont interprétés, du point de vue milieu sédimentaire, comme suit: la partie supérieure et subaérienne d’une plaine de cône de déjection (assemblages de conglomérat, et de conglomérat-grès interstratifiés), la partie inférieure et subaérienne d’une plaine de côte de déjection (assemblages de grès-silt interstratifiés, et de silt), et la partie subaquatique d’une plaine de cône de déjection (assemblages interlaminés de silt-grès, et d’argilite). Le cône de déjection progressa en direction sudouest dans un milieu paralique, les sédiments ayant leur source dans les roches sédimentaires et métamorphiques Paléozoïques affleurant au sud-est.

Le Bassin Tantalus du Crétacé inférieur s’étendit de la partie ouest du Yukon central, vers le sud-est dans la Colombie britannique et avait eu, au moins, des liens périodiques avec la mer. Il fut formé lors de la déformation du bassin avant-arc de la fosse de Whitehorse et est classé comme bassin de baie intra-suture.

Traduit par Marc Charest

This content is PDF only. Please click on the PDF icon to access.

First Page Preview

First page PDF preview
You do not currently have access to this article.