ABSTRACT

The system of data collection, storage and retrieval for Lower Cretaceous heavy oil reservoirs of the Lloydminster area of Western Canada outlined by Putnam and Klovan (1987) was tested by its application to clastic sequences in two areas (Aberfeldy and Pikes Peak). In the test areas an attempt was made to determine the rock geometry and the dominant controls on hydrocarbon distribution.

At Aberfeldy, the General Petroleum interval consists of linear channel fill sandstones and mudstones juxtaposed against wave-formed sheet sandstones. The overlying Sparky interval consists of linear and sheet sandstones, which formed within prograded wave-formed environments. Some linear Sparky sandstones formed in response to synsedimentary compaction of General Petroleum mudstones.

At Pikes Peak the main reservoir zone, the Waseca, has a basal sheet sandstone overlain by ribbon-shaped deposits of sandstone and mudstone. The interval formed within channelled and related sedimentary environments.

At Aberfeldy and Pikes Peak, hydrocarbons are found in several zones, which represent different depositional environments. The hydrocarbon distribution is primarily controlled by structural features that are post-Mannville in age. The main structural influence is thought to be several small-scale faults. Within the structurally highest areas, sandstone thickness exerts a secondary influence on oil column thickness. Thus, defining the sites of future exploitation involves the selection of areas with thick reservoirs found overlying structural highs. Furthermore, in Aberfeldy, a subunit of the Sparky, the Sparky ‘B’, exhibits linear trends of relatively poor reservoir rocks contained within sheet-like deposits of very porous sandstone. These trends will probably influence the paths of any injected fluids used in secondary and tertiary recovery.

This study illustrates the usefulness of gathering subsurface data on a fine vertical scale but over large stratigraphic intervals. The advantages of examining subsurface deposits in terms of structure and fluid distributions, in addition to sedimentary facies and stratigraphic relationships, are displayed and discussed.

RÉSUMÉ

Le système de receuillement, de rangement et de recouvrement de données sur les réservoirs d’huile lourde du Crétacé inférieur de la région de Lloydminster dans l’Ouest canadien, présenté par Putnam et Klovan (1987), à été mis à l’essai sur les séries clastiques de deux régions (Aberfeldy et Pikes Peak). Dans ces deux régions, une tentative a été faite afin de définir les géométries des roches et les éléments exercant un contrôle dominant sur la distribution des hydrocarbures.

A Aberfeldy, l’intervalle General Petroleum est composé de chenaux linéaires remplis de grès et d’argiles juxtaposés à des couches de grès marin formé par les vagues. L’intervalle surjacent Sparky est formé de grès linéaires et en couches, qui furent déposés en milieux de progression vers la mer façonnés par la vague. Certains grès Sparky linéaires se formèrent en réponse à la compaction syn-sédimentaire des argiles General Petroleum.

A Pikes Peak la zone réservoir principale, la Waseca, est composée d’une couche de grès de base sous-jacente à des dépôts de grès et d’argile en forme de ruban. Cet intervalle se forma dans un milieu chenalisé et en milieux connexes à ce dernier.

A Aberfeldy et Pikes Peak, on retrouve des hydrocarbures dans plusieurs zones qui représentent différents milieux sédimentaires. La distribution des hydrocarbures est controlée principalement par la structure qui est post-Mannville. On considère que cette structure est sous forme de nombreuses petites failles. A l’intérieur des aires les plus élevées du point de vue structural, l’épaisseur du grès exerce une influence secondaire sur la hauteur imprégnée par l’huile. Ainsi, la définition des sites pour l’exploration future implique la sélection des aires comportant d’épais réservoirs situés sur des domes anticlinaux. En plus, à Aberfeldy, une sous-division de la Sparky, la Sparky “B”, montre des tendances linéaires de réservoirs de qualité relativement pauvre renfermés dans des dépôts de grès très poreux et ayant l’aspect de couches. Ces tendances influeront probablement sur les parcours que suivront n’importe lesquels fluides injectés lors du recouvrement secondaire et tertiaire.

Cette étude démontre l’utilité du receuillement de données de subsurface sur une échelle verticale détaillée mais aussi sur de grands intervalles stratigraphiques. Les avantages que comporte l’examen des dépôts de subsurface du point de vue de la structure et de la distribution des fluides, ainsi que des faciès sédimentaires et des rapports stratigraphiques, sont présentés et discutés.

Traduit par Marc Charest

This content is PDF only. Please click on the PDF icon to access.

First Page Preview

First page PDF preview
You do not currently have access to this article.