Abstract

Preliminary analyses of gravity, magnetic, seismic reflection and refraction, dredging, and heat flow measurements off Queen Charlotte Islands and Vancouver Island are presented. Seismic reflection and gravity measurements show the presence of a sedimentary basin at the foot of the continental slope in which the sediments are progressively more intensely deformed from north to south, indicating the interactions between the lithospheric plates. Heat flow values in the northern part of Explorer Ridge, and recovery of fresh basalts with little mineral coating in this region suggest that Explorer Ridge is a presently active spreading segment of East Pacific Rise. Seismic Refraction results in the deep ocean basin west of Queen Charlotte Islands show a marked anisotropic mantle P wave velocity, the direction of maximum velocity being 107° east of north and the maximum change in velocity being about 0.6 km/s.

L'article présente les résultats préliminaires de l'étude de la gravité, du magnétisme, de la réfraction et réflexion sismique, de dragages et de mesures du flux thermique au large des Iles de la Reine Charlotte et de l'Ile de Vancouver. La réflexion sismique et les mesures de gravimétrie indiquent la présence d'un bassin sédimentaire au pied du talus continental; la déformation des sédiments y augmente progressivement du Nord vers le Sud, indiquant l'interaction entre des plaques de la lithosphère. Les valeurs du flux thermique dans la partie septentrionale de la Chaîne Explorer et la découverte de basaltes frais, avec altération superficielle minime, suggère que cette chaîne est actuellement un segment actif de l'East Pacific Rise. La réfraction sismique du fond du bassin océanique, à l'Ouest des Iles de la Reine Charlotte, montre une anisotropie marquée de la vitesse des ondes P, la direction de la vitesse maximale étant 107° et la différence entre les vitesses atteignant un maximum de 0.6 km/s.