Abstract

The marginal mafic granulites that locally border the Nain Plutonic Suite (NPS) have a range of initial Nd-isotope ratios that overlap with that of the NPS anorthosites and associated Nain dykes. The similarity in Nd-isotope data suggests that gneissic Archaean country rocks have contaminated all the anorthosites, marginal mafic granulites, and dykes. Sr-isotope data for the mafic granulites and dykes support a country rock contamination scenario but preclude wholesale assimilation of rocks such as the host Archaean tonalite gneisses as the sole contaminant. Initial epsilonSr values of +10 to +403 and +0.9 to +242 for the mafic granulites and dykes, respectively, are significantly higher than values for NPS country rocks examined thus far. The elevated initial εSr values are therefore interpreted to result from the introduction of radiogenic Sr into the granulites and dykes via Sr-rich fluids, generated by the breakdown of Rb-rich mineral phases such as biotite in the country rocks during NPS.

Les granulites mafiques marginales, qui bordent localement la Suite plutonique de Nain, fournissent des variations de rapports isotopiques initiaux de Nd qui chevauchent les valeurs des anorthosites de la Suite plutonique de Nain, et des dykes associés dans la Province de Nain. Cette similitude des données isotopiques de Nd suggère que des roches gneissiques encaissantes archéennes ont contaminé toutes les anorthosites et les granulites mafiques marginales, et les dykes également. Les données isotopiques de Sr obtenues pour les granulites mafiques et les dykes plaident en faveur d'un scénario de contamination des roches encaissantes, mais elles excluent que l'unique mécanisme de contamination serait l'assimilation en gros des roches hôtes, par exemple les gneiss tonalitiques d'âge archéen. Les valeurs epsilonSr de +10 à +403 et de +0,9 à +242 que procurent les granulites mafiques et les dykes, respectivement, sont significativement plus élevées que les valeurs obtenues pour les roches encaissantes de la Suite plutonique de Nain qui ont été examinées jusqu'à présent. Les fortes valeurs des εSr initiaux sont donc interprétées comme le résultat de l'ajout de Sr radiogénique dans les granulites et les dykes par les venues de fluides riches en Sr, suite à la destruction des minéraux riches en Rb, comme la biotite des roches encaissantes, durant la mise en place de la Suite plutonique de Nain.[Traduit par la Rédaction]