Abstract

U-Pb (zircon) age determinations from three granitoid intrusions in the Nain region, formerly assigned to the well-known 1.35-1.29 Ga (Mesoproterozoic) Nain Plutonic Suite (NPS), indicate that they were emplaced, instead, during the Paleoproterozoic. Crystallization ages of 2109 ± 3 Ma for Sheet Hill granite, 2052 ± 4 Ma for Loon Island granite, and 2025 ± 7 Ma for Satok Island monzonite demonstrate a decreasing time of emplacement from north to south. Leucocratic basic rocks, superficially similar to those of the NPS, occur as inclusions within the Satok Island monzonite and are intruded by an 1873 ± 4 Ma granitic aplite dyke north of Webb's Bay. The ages clearly demonstrate granitic magmatism in the Nain area for at least 750 Ma, and anorthositic magmatism for at least 675 Ma, before the development of NPS. The earliest Paleoproterozoic magmatism (2109-2025 Ma) may have coincided with breakup of the North Atlantic craton, whereas the local magmatism represented by the 1873 Ma aplite dyke may be related to the embryonic stages of the continental collision that produced the 1860-1740 Ma Torngat Orogen. Leucocratic basic rocks associated with the Paleoproterozoic granitic rocks identified here could be Archean in age, but are more likely coeval with the granites. Other granitic and basic rocks in the Nain area may likewise be products of this bimodal plutonism. Identification of this possible geological duality suggests repetitive magmatism of "anorogenic type" over a significant time span in this part of Labrador. If the mantle-plume-related genesis accorded the Mesoproterozoic NPS is applicable to the Paleoproterozoic rocks, it implies multiple periods of similar lithosphere-asthenosphere interaction in this area, beginning at least in the Paleoproterozoic. The Paleoproterozoic magmas may have been emplaced into Nain Province crust along a linear intracontinental extension zone inboard from a rifted margin.

Les déterminations de l'âge U-Pb sur zircon de trois intrusions granitoïdes dans la région de Nain, considérées formellement comme appartenant à la suite plutonique de Nain bien connue et datée de 1,35-1,29 Ga (Mésoprotérozoïque), révèlent qu'en réalité leur mise en place a eu lieu durant le Paléoprotérozoïque. Les âges de cristallisation de 2109 ± 3 Ma pour le granite de Sheet Hill, 2052 ± 4 Ma pour le granite de Loon Island et 2025 ± 7 Ma pour la monzonite de Satok Island démontrent qu'il y a un rajeunissement dans la mise en place du nord vers le sud. Les roches basiques leucocratiques, ressemblant superficiellement à celles de la suite plutonique de Nain, se présentent sous forme d'inclusions dans la monzonite de Satok Island, et au nord de la baie de Webb, elles sont recoupées par un dyke d'aplite granitique daté de 1873 ± 4 Ma. Les datations établissent clairement que les crises de magmatisme granitique et de magmatisme anorthositique ont précédé d'au moins 750 et 675 Ma, respectivement, le développement de la suite plutonique de Nain. Le début du magmatisme paléoprotérozoïque (2109-2025 Ma) a probablement coïncidé avec la fragmentation du craton de l'Atlantique Nord, tandis que l'intrusion locale représentée par le dyke d'aplite daté de 1873 Ma est peut-être affiliée avec les premiers événements dus à la collision continentale qui a engendré l'orogène Torngat, il y a 1860-1740 Ma. Les roches basiques leucocratiques associées aux roches granitiques du Paléoprotérozoïque identifiées ici sont peut-être d'âge archéen, mais elles semblent plus probablement contemporaines des granites. Les autres roches granitiques et basiques formées dans la région de Nain sont peut-être les produits de ce plutonisme bimodal. La reconnaissance qu'une telle dualité géologique soit possible suggère un magmatisme répétitif de « type anorogénique », actif sur une longue période de temps dans cette portion du Labrador. Si le modèle de l'origine liée à un panache mantellique utilisé pour la suite plutonique de Nain mésoprotérozoïque est applicable aux roches paléoprotérozoïques, il faut alors admettre que l'interaction lithosphère-asthénosphère ait été identique à différentes périodes, et spécificement dès le début du Paléoprotérozoïque. Les magmas paléprotérozoïques ont pu être mis en place dans la croûte de la Province de Nain le long d'une zone d'extension intracontinentale intérieurement à une marge en dérive.[Traduit par la Rédaction]