Late Wisconsinan Fraser Glaciation retreat-phase deposits and landforms in the east-central Taseko Lakes area, British Columbia, are used to demonstrate a four-phase model of deglaciation. During phase I, at the onset of ice retreat, the Cordilleran Ice Sheet occupied much of the study area, blocking southward drainage of Fraser River. Phase II was marked by the deglaciation of uplands and plateaux. Meltwater drainage patterns were controlled by stagnating glaciers confined to valleys. Phase III commenced as remnant ice in the Fraser Valley downwasted to between 850 and 760 m elevation. At this time, interlobate glacial lakes formed in hanging valleys east of Fraser River. Drainage of glacial lakes occurred subglacially, and was accompanied by disintegration of remnant ice and an increase in mass movements in valleys. These events were followed by decreased sedimentation rates, reflecting lower meltwater volumes and exhaustion of unstable glacial debris during phase IV. Postglaciation valley fill was subject to fluvial degradation and terracing as modern drainage patterns became established.

Les dépôts de la phase de retrait de la Glaciation de Fraser, au Wisconsinien tardif, et les formes de terrain créées par la dynamique sous-glaciaire dans les régions orientale et centrale des lacs Taseko, Colombie-Britannique, sont utilisés pour illustrer un modèle de déglaciation en quatre phases. Durant la phase I, à l'aube de la récession glaciaire, l'Inlandsis de la Cordillère occupait la majeure partie de la région étudiée, bloquant le drainage vers le sud de la rivière Fraser. La phase II est marquée par la déglaciation des hautes terres et des plateaux. Les réseaux de drainage des eaux de fonte étaient contrôlés par les glaciers stagnants confinés aux vallées. La phase III a débuté avec la présence d'un glacier résiduel dans la vallée de Fraser détaché à une altitude comprise entre 850 et 760 m. Au même moment, des lacs glaciaires interlobaires se sont formés dans les vallées suspendues à l'est de la rivière Fraser. Le drainage des lacs glaciaires s'effectuait sous les glaciers, accompagné de la décrépitude du glacier résiduel et de l'accélération des mouvements de masse dans les vallées. Ces événements furent suivis de taux de sédimentation plus faibles, reflétant les volumes d'eau de fonte plus petits et l'épuisement des débris glaciaires instables durant la phase IV. Le remplissage postglaciaire des vallées était assujetti à la dégradation fluviale et à la construction des terrasses, au fur et à mesure que s'établissaient les réseaux hydrographiques actuels. [Traduit par la rédaction]