Paleomagnetic measurements and a dated tephra from outcrops of Davis Creek silt overlying ancient geomorphic surfaces in the East Block of the Cypress Hills, Saskatchewan, indicate that these sediments were deposited during several polarity intervals of the Late Miocene C4 polarity chron. Polarity and tephra data reported in this study provide minimum ages for the formation of underlying depositional and erosional surfaces, while previous studies provide maximum ages based on fossils and tephra underlying the oldest depositional surfaces. Collectively, these suggest that most of the Davis Creek silt was deposited over about a 1 Ma time span from about 9.3 to 8.3 Ma, confirming that the Cypress Hills region acquired most of its topographic relief and preglacial surficial deposits during the first half of the Late Miocene. Based on polarity and tephra studies, as well as magnetostratigraphic correlation of the two study sites, we conclude that rates of loess accumulation in the Cypress Hills were apparently very low during the Late Miocene.

Les données paléomagnétiques et la datation d'un tephra des couches exposées du silt de Davis Creek, qui recouvrent d'anciennes surfaces géomorphiques dans le Bloc oriental des collines de Cypress, en Saskatchewan, indiquent une sédimentation échelonnée sur plusieurs intervalles de polarités du chron polarité C4, durant le Miocène tardif. Les données de l'étude de polarités et du tephra décrites ici fournissent des âges minima assignés à la formation des surfaces sous-jacentes d'accumulation de sédiments et d'érosion, tandis que les études précédentes procuraient des âges maxima fondés sur les fossiles et le tephra des niveaux sous-jacents aux plus anciennes surfaces de dépôt. Collectivement, les données de ces études suggèrent que l'accumulation de la majeure partie du silt de Davis Creek a nécessité une durée de sédimentation approximative de 1 Ma, il y a environ 9,3 à 8,3 Ma; ce qui confirme que le développement du relief topographique et l'accumulation des dépôts de surface préglaciaires de la région des collines de Cypress furent acquis durant la première moitié du Miocène tardif. Sur la base des résultats des études de polarités et du tephra, et de la corrélation magnétostratigraphique des deux sites étudiés, nous concluons que les taux d'accumulation de loess dans les collines de Cypress étaient apparemment très faibles durant le Miocène tardif. [Traduit par la rédaction]