Seismic and core data from north Okanagan Valley, a deep (~700 m of fill), elongate (~3 km wide by 45 km long) basin located in the Cordillera of south-central British Columbia, reveal a thick sequence of fine and coarse elastics. The architecture of the basin fill was delineated using 16 km of high-resolution, reflection seismic profiles, and 30 lithologic logs. Using a depositional systems approach, four systems were identified: subglacial fluvial, glaciolacustrine, alluvial fan, and channel. The subglacial fluvial system consists of a basal suite of compact, stratified to poorly stratified coarse clastics deposited beneath glacial ice under high hydrostatic pressure. Older sediments were almost completely excavated from the basin fill during periods of maximum subglacial flow during Late Wisconsinan glaciation. One of the outcomes of this study is that it lends support to the notion that Late Wisconsinan glaciers were capable of almost totally eroding older Pleistocene basin deposits while depositing thick sequences of subglacial fluvial sediments. During deglaciation, the basin was occupied by a lake in which laminated silt and clay were deposited (glaciolacustrine system). The wedge-shaped alluvial fan system interfingers with the finer clastics of the basin fill. Incised into the upper part of the basin fill are channel sediments forming the channel depositional system. Two stages in the evolution of the north Okanagan basin were identified: in the first stage (~10 ka), lake sediments were rapidly accumulating coeval with the formation of alluvial fans and fan deltas; the second stage shows the present-day architecture of the basin fill.

Les données obtenues par relevés de sismique et de carottage pour la région septentrionale de la vallée d'Okanagan, un bassin profond (~700 m de matériaux de remplissage), de morphologie allongée (~3 km de large par 45 km de long), localisé dans la Cordillère de la partie méridionale-centrale de la Colombie-Britannique, divulguent l'existence d'une puissante séquence de matériaux clastiques à grain fin et grossier. L'architecture des dépôts de remplissage du bassin a été élucidée en utilisant 16 km de profils de réflexion sismique à haute résolution et 30 diagraphies lithologiques. Ce qui a permis de distinguer les quatre systèmes de types de dépôts : fluvial sous-glaciaire, glaciolacustre, de cône alluvial, et de chenaux. Le système fluvial sous-glaciaire est formé d'une suite basale compacte de sédiments élastiques à gros grain, stratifiés à pauvrement stratifiés, qui furent déposés sous la glace de glacier dans des conditions de pression hydrostatique élevée. Les sédiments les plus anciens du bassin furent presque complètement erodes par les crues sous-glaciaires, durant la glaciation du Wisconsinien tardif. Un des résultats de cette étude est qu'elle renforte l'idée que les glaciers du Wisconsinien tardif étaient capables d'éroder presque complètement les dépôts pléistocènes les plus anciens du bassin alors qu'ils déposaient d'épaisses séquences de matériaux fluviaux sous-glaciaires. Durant la déglaciation, le bassin fut occupé par un lac dans lequel sédimentèrent des silts et argiles (système glaciolacustre). Les sédiments du système de cône alluvial, en forme de coin, s'interstratifiaient dans les sédiments clastiques à grain le plus fin parmi les matériaux de remplissage du bassin. Le système de chenaux est représenté par les sédiments accumulés dans les dépressions incisées dans la partie supérieure des dépôts de remplissage du bassin. Deux étapes de l'évolution du bassin d'Okanagan nord ont été identifiées : au cours de la première étape (~10 ka), les sédiments lacustres se sont accumulés rapidement en même temps que se sont édifiés les cônes alluviaux et les cônes deltaïques; la deuxième étape arbore l'architecture actuelle des dépôts de remplissage du bassin. [Traduit par la rédaction]