The Antimonio Formation furnishes a record of sedimentation across the Triassic–Jurassic system boundary and is one of a few stratigraphic sections globally that preserves latest Triassic to Hettangian ammonoids in stratigraphic succession. The boundary falls near the middle of the formation, within a 155 m thick stratigraphic section, which is divided into five distinct sedimentary packages. The laminated shales and siltstones in the middle of package 4 represent deposition in an anoxic or disaerobic setting. Although shales of package 4 themselves are poorly fossiliferous, they are bounded below and above by Triassic and Jurassic biotas, respectively. The Triassic–Jurassic system boundary should fall within or stratigraphically close to the laminated beds. The transgressive–regressive signature from the Antimonio Formation corresponds closely to that of the Gabbs and Sunrise formations in Nevada and jointly shows eustatic regressive events at or near the beginning of the latest Triassic Crickmayi Zone and another near the top of the Hettangian. The beds from package 4 indicate a transgression closely associated with the Triassic–Jurassic system boundary.

La Formation d'Antimonio fournit un registre de la sédimentation de part et d'autre de la limite du système Trias–Jurassique, et elle représente une des rares coupes stratigraphiques où il y a préservation des ammonoïdes dans la succession stratigraphique du Trias terminal à l'Hettangien. La limite se situe près du niveau central de la formation, à l'intérieur d'une coupe stratigraphique d'une puissance de 155 m, laquelle est divisée en cinq lots distincts de strates sédimentaires. Les shales laminés et les siltites au milieu du lot 4 représentent une sédimentation dans des conditions anoxiques ou disaérobiques. Tandis que les strates de shale du lot 4 sont elles-mêmes très peu fossilifères, elles sont limitées à la base et au sommet par des biotes du Trias et du Jurassique, respectivement. La limite du système Trias–Jurassique est localisée soit à l'intérieur des lits laminés ou à proximité stratigraphique. La signature de transgression–régression dans la Formation d'Antimonio est analogue à celle observée dans les formations de Gabbs et Sunrise du Névada, et conjointement, elles indiquent des évènements de régression eustatique survenus au, ou vers le, début de la Zone de Crickmayi du Trias terminal, et un autre vers la fin de l'Hettangien. Les strates du lot 4 indiquent une transgression étroitement associée à la limite du système Trias–Jurassique. [Traduit par la rédaction]