The Hanford Brook Formation (emended) is a thin (up to 42+ m), upper Lower Cambrian depositional sequence that is unconformably bounded by the lower Lower Cambrian (Random Formation) and the middle Middle Cambrian (Fossil Brook Member of the Chamberlain's Brook Formation). These stratigraphic relationships of the trilobite-bearing Hanford Brook Formation indicate deposition on the Avalonian marginal platform in the Saint John, New Brunswick, region and provide more evidence for a uniform, latest Precambrian–Cambrian epeirogenic history and cover sequence in Avalon. The Hanford Brook Formation is a deepening–shoaling sequence with (i) lower, transgressive sandstone deposited in episodically high-energy environments (St. Martins Member, new); (ii) highstand–regressive, dysaerobic mudstone – fine-grained sandstone with volcanic ashes (Somerset Street Member, new); and (iii) upper, regressive, planar and hummocky cross-stratified sandstone (Long Island Member, new). Trilobites are common in the distal Somerset Street Member, and ostracodes and brachiopods dominate the St. Martins and Long Island members. Condensation of the St. Martins Member and absence of the Long Island Member where the Random Formation and Fossil Brook Member are thinnest suggest onlap of the Hanford Brook and pronounced, sub-Middle Cambrian erosion across epeirogenically active blocks in southern New Brunswick.

La Formation de Hanford Brook (révisée) est une séquence sédimentaire de faible épaisseur (jusqu'à 42+ m), datant de la fin du Cambrien précoce; elle est intercalée en discordance entre les unités lithologiques de la base du Cambrien inférieur (Formation de Random) et celles du centre du Cambrien moyen (Membre de Fossil Brook de la Formation de Chamberlain's Brook). Ces relations stratigraphiques de la Formation de Hanford Brook, contenant des trilobites, indiquent que les sédiments furent déposés sur la plate-forme marginale avalonienne dans la région de Saint-Jean, Nouveau-Brunswick; ces nouveaux enseignements appuient l'interprétation d'une évolution épirogénique uniforme au Précambrien terminal – Cambrien et de la séquence de couverture dans l'Avalon. La Formation de Hanford Brook est une séquence transgressive sur haut-fond qui s'est composée (i) à la base d'un grès transgressif déposé dans des milieux à haute-énergie épisodique (Membre de St. Martins, nouveau); (ii) d'un mudstone à grain fin dysaérobique de phase de haut niveau – régressive, incluant des lits de cendres volcaniques (Membre de Somerset Street, nouveau); et (iii) finalement d'un grès de phase régressive à stratification planaire et entrecroisée en mammelons (Membre de Long Island, nouveau). Les trilobites sont fréquents dans le Membre de Somerset Street distal, tandis que les ostracodes et les brachiopodes prévalent dans les membres de St. Martins et de Long Island. L'atténuation du Membre de St. Martins et l'absence du Membre de Long Island, aux endroits d'épaisseur minimale de la Formation de Random et du Membre de Fossil Brook, suggèrent une transgression de la Formation de Hanford Brook et une érosion intense au Cambrien sub-moyen active sur tous les blocs dérangés par les mouvements épirogéniques dans la région méridionale du Nouveau-Brunswick. [Traduit par la rédaction]