Abstract

A 320 km long, deep seismic reflection line across the central part of the Scotian Basin provides new insight on the deep stratigraphy of the basin, confirms the existence of up to 18 km of Mesozoic and Cenozoic sedimentary strata, and provides additional control on the relationship of proximal and distal stratigraphic units within the basin. Detailed biostratigraphic and seismic correlation from three outer shelf–upper slope wells yields important new information on Late Cretaceous and Tertiary unconformities and identifies a number of third-order sequence boundaries. The dating of prominent unconformities and correlation with the oceanic seismic markers AC and AU results in the reidentification of these horizons in the Sohm Abyssal Plain.

Un levé de sismique réflexion profonde, le long d'une ligne de 320 km traversant la partie centrale du bassin de Scotian, a fourni un nouvel aperçu de la stratigraphie profonde du bassin; les données confirment l'existence de strates sédimentaires du Mésozoïque et du Cénozoïque dont l'épaisseur peut atteindre jusqu'à 18 km, et elles fournissent des contrôles supplémentaires portant sur les relations entre les unités stratigraphiques proximale et distale à l'intérieur du bassin. La mise en corrélation biostratigraphique et sismique détaillée de trois puits de la plate-forme externe–talus supérieur raffine nos connaissances sur les discordances du Crétacé tardif et du Tertiaire, et elle permet de découvrir plusieurs limites de séquences de troisième ordre. La datation des principales discordances et la corrélation avec les marqueurs sismiques AC et AU ont pour résultat une réidentification de ces horizons dans la plaine abyssale de Sohm. [Traduit par la rédaction]