Abstract

In the Cape Caribou River allochthon (CCRA), metaigneous and gneissic units occur as a shallowly plunging synform in the hanging wall of the Grand Lake thrust system (GLTS), a Grenvillian structure that forms the boundary between the Mealy Mountains and Groswater Bay terranes. The layered rocks of the CCRA are cut by a stockwork of monzonite dykes related to the Dome Mountain suite and by metadiabase–amphibolite dykes that probably form part of the ca. 1380 Ma Mealy swarm. The mafic dykes appear to postdate much of the development of subhorizontal metamorphic layering within the lower parts of the CCRA. The uppermost (least metamorphosed) units of the CCRA, the North West River anorthosite–metagabbro and the Dome Mountain monzonite suite, have been dated at 1625 ± 6 and 1626 ± 2 Ma, respectively. An amphibolite unit that concordantly underlies the anorthosite–metagabbro and is intruded discordantly by monzonite dykes has given metamorphic ages of 1660 ± 3 and 1631 ± 2 Ma. Granitoid gneisses that form the lowest level of the CCRA have given a migmatization age of 1622 ± 6 Ma. The effects of Grenvillian metamorphism become apparent in the lower levels of the allochthon where gneisses, amphibolite, and mafic dykes have given new generation zircon ages of 1008 ± 2, 1012 ± 3, and 1011 ± 3 Ma, respectively. A posttectonic pegmatite has also given zircon and monazite ages of graphic and 1013 ± 3 Ma, respectively. Although these results indicate new growth of Grenvillian zircon, this process was generally not accompanied by penetrative deformation or melting. Thus, the formation of gneissic fabrics and the overall layered nature of the lower CCRA are a result primarily of Labradorian (1660–1620 Ma) tectonism and intrusion, and probably reflect early movement on an ancestral GLTS. Grenvillian heating and metamorphism (up to granulite facies) was strongly concentrated towards the base of the CCRA and probably occurred during northwestward thrusting of the allochthon over the Groswater Bay terrane.

Les unités méta-ignées et gneissiques dans l'Allochtone de Cape Caribou River (CCRA) se présentent comme une synforme plongeante, peu profonde, localisée dans la lèvre supérieure du système de failles des Grands Lacs (GLTS), une structure grenvillienne traçant la limite entre les terrranes de Mealy Mountains et de Groswater Bay. Les roches litées de l'Allochtone de Cape Caribou River sont recoupées par un stockwerk de dykes de monzonite apparenté à la suite de Dome Mountain et par des dykes de métadiabase–amphibolite qui, probablement, représentent une portion de l'essaim de Mealy daté autour de 1380 Ma. Il apparaît que les dykes mafiques postdatent la majeure partie du développement du litage métamorphique subhorizontal dans les niveaux inférieurs de l'Allochtone de Cape Caribou River. Les unités de la partie sommitale (moins métamorphisées) de l'Allochtone de Cape Caribou River, soit l'anorthosite–metagabbro de North West River et la suite monzonitique de Dome Mountain, ont été datées de 1625 ± 6 et 1626 ± 2 Ma, respectivement. Une unité d'amphibolite qui est sous-jacente et concordante à l'anorthosite–métagabbro, et recoupée par des dykes de monzonite discordants, a procuré des âges métamorphiques de 1660 ± 3 et 1631 ± 2 Ma. Les gneiss granitoïdes qui forment le niveau basai de l'Allochtone de Cape Caribou River ont fourni un âge de migmatisationde 1622 ± 6 Ma. Les effets du métamorphisme grenvillien deviennent apparents dans les niveaux inférieurs de l'allochtone, où les gneiss, l'amphibolite et les dykes mafiques ont donné des âges impliquant une nouvelle génération de zircon de 1008 ± 2, 1012 ± 3 et 1011 ± 3 Ma, respectivement. Une pegmatite postmétamorphique a aussi fourni des âges sur zircon et monazite de graphic et 1013 ± 3 Ma, respectivement. Quoique ces résultats indiquent une nouvelle croissance de zircon grenvillien, le processus lui-même n'a pas été accompagné généralement d'une déformation pénétrante, ni de fusion. Donc, la formation de la fabrique gneissique et le développement de la structure litée dans le niveau inférieur de l'Allochtone de Cape Caribou River sont dus essentiellement aux effets d'intrusion et de tectonisme durant le Labradorien (1660–1620 Ma), ce qui reflète probablement un mouvement précoce affectant le système ancestral de failles des Grands Lacs. Le métamorphisme et les effets thermiques étaient concentrés principalement à la base de l'Allochtone de Cape Caribou River et ils sont apparus probablement durant la phase de charriage vers le nord-ouest de l'allochtone sur le terrane de Groswater Bay. [Traduit par la rédaction]