The Mazinaw terrane, in the Central Metasedimentary Belt of the Grenville Province comprises, volcanic, sedimentary, and plutonic rocks that were intensely folded and faulted, and metamorphosed to as high as upper amphibolite facies. U–Pb geochronology establishes an early period of magmatism and sedimentation at about 1280–1240 Ma, probably in a marginal basin setting, and a multistage rhetamorphic evolution in the period between 1100 and 980 Ma, which was probably related to crustal thickening by imbrication during compression and wedging of the terrane. Some of the earliest magmatism formed calc-alkalic volcanic rocks of Kashwakamak Formation at 1276 ± 2 Ma. An associated sedimentary assemblage was intruded by the Helena trondhjemite stock at 1267 ± 5 Ma. A younger succession, formed between 1250 and 1240 Ma, includes the bimodal volcanic Mazinaw Lake Formation, alaskitic granites of the Norway Lake and Abinger plutons, and a granodioritic gneiss phase of the Cross Lake pluton. These units were covered unconformably by the Flinton Group sometime after 1150 Ma, as defined by published detrital zircon data. A northern segment of the Mazinaw terrane underwent deformation and metamorphism accompanied by the emplacement of granitic pegmatites in the period between 1100 and 1050 Ma. In contrast, metamorphism and deformation occurred significantly later in central domains, as shown by several metamorphic zircon populations grown at about 1040–1030, 1020, and 1010–1000 Ma, by pegmatite emplacement at about 980 Ma, and titanite ages of 1010–960 Ma. Younger rutile ages of about 915 Ma may reflect uplift of the terrane. Some rutile also appears to record the latest Proterozoic faulting and mafic diking related to formation of the Ottawa-Bonnechere graben at about 600 Ma.

Le terrane de Mazinaw, dans la Ceinture centrale des métasédiments de la province de Grenville, inclut des roches volcanique, sédimentaire et plutonique qui furent fortement déformées, faillées, et métamorphisées jusqu'à un grade aussi élevé que celui du faciès supérieur des amphibolites. Les analyses géochronologiques U–Pb divulguent une période précoce de magmatisme et de sédimentation vers 1280–1240 Ma, probablement dans un contexte de bassin marginal, et en plus elles révèlent une évolution métamorphique multi-étagée entre 1100 et 980 Ma, qui fut probablement associée à un épaississement crustal créé par une imbrication due à la compression et au coinçage du terrane. Les roches volcaniques calco-alcalines de la Formation de Kashwakamak dérivent du tout début de l'activité magmatique, il y a 1276 ± 2 Ma. Un assemblage sédimentaire associé fut recoupé par le petit massif Helena, formé d'une trondhjémite datée de 1267 ± 5 Ma. Une succession plus jeune, apparue entre 1250 et 1240 Ma, inclut la volcanite bimodale de la Formation de Mazinaw Lake, les granites alaskitiques des plutons de Norway Lake et d'Abinger, et une phase de gneiss granodioritiqiie du pluton de Cross Lake. Ces unités lithologiques furent recouvertes en discordance par les roches du Groupe de Flinton peu de temps après 1150 Ma, comme l'indiquent les données publiées sur des zircons détritiques. Un segment localisé dans la région septentrionale du terrane de Mazinaw a subi une déformation et une altération métamorphique, lesquelles furent accompagnées de la mise en place des pegmatites granitiques durant la période de 1100 à 1050 Ma. D'autre part, le métamorphisme et la déformation des domaines de la région centrale ne se sont manifestés qu'à une période considérablement plus tardive, comme le révèlent la croissance de plusieurs populations de zircons métamorphiques datés autour de 1040–1030, 1020 et 1010–1000 Ma, la mise en place des pegmatites vers 980 Ma, et aussi les âges des titanites qui varient de 1010 à 960 Ma. Les âges plus jeunes qui ont été fournis par le rutile, autour de 915 Ma, pourraient correspondre à une phase de soulèvement du terrane. En plus, il est possible que certains grains de rutile puissent documenter des événements tels que la formation des failles et la mise en place des dykes mafiques de la fin du Protérozoïque, qui étaient associés à la formation du graben Ottawa-Bonnechere vers 600 Ma. [Traduit par la rédaction]