Abstract

The Upper Ordovician Trenton Group of southern Quebec represents the last Taconian foreland basin carbonate unit in the Quebec Reentrant, prior to final collapse of Laurentia's continental margin and its burial under synorogenic flysch. The Trenton Group, either conformably or unconformably, overlies the Black River Group and is in turn conformably overlain by the Utica Shales. The tripartite Trenton carbonate unit records progressive deepening: (1) very shallow to shallow subtidal, (2) shallow to deep carbonate ramp, and (3) shallow to deep outer shelf. Regional facies distribution, lithotectonic elements, and thickness variations indicate that the Trenton shelf was dissected by extensional faults delineating blocks subsiding at various rates. This scenario compares favourably with Taconian foreland basin development in the Middle Ordovician Table Head Group at the St. Lawrence Promontory, Newfoundland. A similar stratigraphic succession and tectono-sedimentary history occurring 10–15 Ma earlier at the St. Lawrence Promontory than in the Quebec Reentrant argues for a primary tectonic control for the demise of carbonate sedimentation at the margin. The diachroneity in the foreland evolution can be related to the irregular morphology of the Laurentia continental margin.

Le Groupe de Trenton (Ordovicien supérieur) du sud du Québec représente la dernière unité carbonatée du bassin avant-pays taconique dans le Réentrant de Québec avant l'effondrement final de la marge continentale de Laurentia et son enfouissement sous des flyschs syn-orogéniques. Le Groupe de Trenton est soit en concordance ou en discordance au dessus du Groupe de Black River, il est à son tour surmonté en concordance par les Shales d'Utica. Le Groupe de Trenton est une unité tripartite à carbonates enregistrant un approfondissement continu allant de (1) sédimentation infratidale très peu à peu profonde, (2) sédimentation de rampe à carbonates et (3) sédimentation de plate-forme externe plus ou moins profonde. La distribution régionale des faciès, divers éléments lithotectoniques ainsi que les variations d'épaisseur des unités indiquent que la plate-forme Trenton était morcelée par des failles distensives limitant des blocs à subsidence variable. Ce scénario se compare aisément avec le développement du bassin avant-pays laconique enregistré par le Groupe de Table Head (Ordovicien médian) au Promontoire du Saint-Laurent à Terre-Neuve. Une succession stratigraphique similaire et une évolution tectono-sédimentaire ayant lieu 10–15 Ma plus tôt au Promontoire du Saint-Laurent que dans le Réentrant de Québec suggère un contrôle tectonique pour la fin de la sédimentation à carbonates à la marge continentale. Le diachronisme dans l'évolution est associé à la morphologie irrégulière de la marge continentale laurentienne.