The principal faults of southeastern Gaspé Peninsula in Quebec consist of a central high-strain zone that is characterized by mainly ductile deformation structures and bordered by low-strain zones each dominated by brittle deformation structures. The overall geometry of shear fractures within the low-strain zones is quite similar to the expected geometry of Riedel shear fractures. The brittle structures overprint the dominant C–S-type fabric of the high-strain zone, which implies that brittle deformation outlasted ductile deformation. The asymmetry of local micro- to meso-scale deformation features along the fault zones reflects the non-coaxiality of the shear. Other features described within the fault zone (stylolitic cleavage, shear bands, and reverse faults) are evidence for a component of shortening perpendicular or oblique to the fault zone. The geometry of the Grand Pabos fault zone (GPFZ), a major fault of southern Gaspé, indicates that deeper seated fault rocks (high-strain zone) have been brought up to higher crustal levels and are presently in contact with brittlely deformed fault rocks (low-strain zone). The proposed model for the evolution of the GPFZ involves Early to Late Devonian, dextral, transcurrent movement accompanied by relatively minor amounts of vertical slip within a dextral transpressive regime. The main pulse of the Acadian orogeny in Gaspé is restricted to the Devonian and therefore occurred later than elsewhere in the Canadian Appalachians.

Les failles majeures du sud-est de la Gaspésie sont constituées d'une zone de déformation intense centrale bordée par des zones de faible déformation. Les zones de déformation intense sont caractérisées par des fabriques principalement ductiles, tandis que les zones de faible déformation sont dominées par des structures cassantes dont la géométrie globale est semblable à celle des cassures de type Riedel. Les structures cassantes recoupent les fabriques C–S dans la zone de déformation intense et suggèrent que la déformation fragile a persisté plus longtemps que la déformation ductile. L'asymétrie des structures mésoscopiques et microscopiques le long des zones de failles indique une déformation non coaxiale. La présence d'un clivage stylolitique, de failles inverses et de bandes de cisaillement au sein de la zone de faille sont des évidences d'un raccourcissement perpendiculaire ou oblique à la zone de faille. La géométrie de la zone de la faille du Grand Pabos (ZFGP) indique que des roches de la partie profonde de la zone de faille (zone de déformation intense) ont été amenées à des niveaux supérieurs de la croûte terrestre et sont présentement en contact avec des roches déformées de façon cassante (zone de faible déformation). Le modèle proposé pour l'évolution de la ZFGP implique un coulissage dextre au Dévonien précoce à tardif accompagné d'un mouvement vertical relativement mineur dans un régime globale de déformation transpressive. La principale phase de déformation de l'orogenèse acadienne en Gaspésie est restreinte au Dévonien. Cette période de déformation en Gaspésie est survenue plus tard que d'autres épisodes de déformation attribués à l'orogenèse acadienne dans les Appalaches canadiennes.