Based on the model that during the rifting stage beginning at ca. 590 Ma, the Ottawa Graben, an Iapetan failed arm, localized a large river that flowed into the nascent Iapetus, a search was made for the related fluvial and deltaic deposits. The search led to the identification of fluvial deposits as predicted by the model. Deltaic deposits were also identified despite complications brought about by deformation, metamorphism, and thrusting, although they probably belong to a late phase of delta buildup in the Early Cambrian. Older deltaic deposits of the river probably lie buried beneath a volcanic shield that built up at the proximal end of the graben ca. 554 Ma. The successful application of the model supports the paradigm of rift-arm – failed-arm rivers and their deltas as proposed by K. Burke and J.F. Dewey nearly two decades ago. Investigations based on this paradigm, in appropriate geological situations, may provide insights into problems related to continental rifting and breakup and provide information for the reconstruction of ancient rift–rift–rift (rrr) triple junctions and plate boundaries.

Un modèle associant le Graben d'Ottawa à un bras d'océan avorté, formé durant le stade initial de distension de l'océan lapetus, il y a environ 590 Ma, a servi de guide pour rechercher les dépôts fluviatiles et deltaïques qui auraient été associés à une importante rivière qui se déversait dans l'océan lapetus naissant. L'étude a conduit à la découverte de dépôts fluviatiles tels que appréhendés dans le modèle. Des dépôts deltaïques ont aussi été reconnus, en dépit des difficultés créées par la déformation, le métamorphisme et le charriage, bien que probablement ils appartiennent à une phase tardive de construction deltaïque du Cambrien précoce. D'autres dépôts deltaïques produits par la rivière sont probablement enfouis sous les matériaux émis par le volcan en bouclier qui était actif à la pointe du graben, il y a environ 554 Ma. Le succès de l'application de ce modèle renforte le paradigme des rivières d'origine bras de rift/bras avorté et de leurs deltas, qui a été proposé par K. Burke et J.F. Dewey, il y a deux décennies. Les études fondées sur ce paradigme, dans les situations géologiques appropriées, peuvent contribuer à résoudre les problèmes liés à la fragmentation et à la distension continentale, et fournir des renseignements susceptibles d'aider à la reconstruction des anciennes jonctions triples rift–rift–rift (rrr) et des frontières des plaques. [Traduit par la rédaction]