Abstract

The Boothia Uplift of the central Canadian Arctic Islands, located some 1200 km west of the Caledonian collision zone, is a "Laramide-type" basement-cored uplift that affected Precambrian crystalline basement and lower Paleozoic carbonate platform sequence. The two major segments of the Boothia Uplift, separated by the east-trending Barrow Strait, had different deformational histories. In the southern segment, uplift of the basement began in Late Silurian time, while in the northern segment, there was subsidence and platform drowning.In the northern segment, a thick sedimentary succession, containing numerous potential detachment surfaces, was involved in Early Devonian deformation. Folding of the cover along northerly trends resulted in the longitudinal infilling of two small, synclinal basins in the hanging wall of the uplift. The type of basin fill was dependent on source proximity and was influenced by contemporaneous flexure of the sedimentary cover. The western basin, the Grove Lake basin, received predominantly terrestrial sediments, and the eastern one, the Sutherland River basin, received mostly marine sediments, including a thick, possibly submarine, synsedimentary breccia that accumulated in response to tilting of partly lithified, carbonate strata. Southward-transported clastic sediments of the basin-fill sequence and contours showing the amount of pre-Emsian erosion suggest that a high-angle tear fault influenced sedimentation in the Grove Lake basin.The areally restricted and variably transported syntectonic clastics of the northern segment are different from coeval clastics of the southern segment. This is attributed to different deformational histories along the uplift and, in particular, to the deformation of a thick, locally anisotropic sedimentary cover sequence in the northern segment.A thick Emsian to early Eifelian carbonate platform sequence onlapped the eroded Boothia Uplift which had acted as a paleohigh for some 10–15 Ma. Early Devonian basement faults appear to have been reactivated as dextral wrench faults during Tertiary time.

Le soulèvement de Boothia au centre de l'archipel Arctique du Canada est localisé à quelques 1200 km à l'ouest de la zone de collision calédonienne; c'est un soulèvement dont le coeur cristallin est de « type Laramide », qui a dérangé le socle précambrien et la séquence de la plate-forme calcaire paléozoïque inférieur. Le détroit de Barrow, orienté est, sépare le soulèvement de Boothia en deux régions principales ayant chacune une histoire tectonique différente. Dans la région au sud du détroit de Barrow, le soulèvement du socle a débuté au Silurien tardif, tandis que dans la région au nord du détroit de Barrow, il y a eu affaissement et submersion de la plate-forme.Dans la région au nord du détroit de Barrow, une puissante séquence sédimentaire, incluant de nombreuses surfaces de détachements potentielles, fut affectée par une déformation au Dévonien précoce. La déformation tectonique de la couverture formant des plis de directions nord a résulté en un remplissage longitudinal de deux petits bassins synclinaux dans la zone de la lèvre supérieure du soulèvement. Le type de matériaux de remplissage des bassins dépendait directement de l'aire nourricière avoisinante, et en plus des effets syntectoniques de la flexure de la couverture sédimentaire. Le bassin occidental, désigné le bassin du lac Grove, était alimenté principalement de sédiments terrigènes, tandis que le bassin oriental, appelé le bassin de la rivière Sutherland, recevait surtout des sédiments marins, incluant une brèche synsédimentaire épaisse, possiblement d'origine sous-marine, déposée suite au basculement des strates carbonatées partiellement lithifiées. Dans la séquence de remplissage du bassin et ses contours, les sédiments clastiques qui furent transportés vers le sud indiquent le volume de l'érosion anté-Emsienne, et suggèrent que le processus de sédimentation dans le bassin du lac Grove fut influencé par une faille de déchirement subverticale.Dans la région au nord du détroit de Barrow, les sédiments clastiques syntectoniques, d'étendue restreinte et irrégulièrement transportés, diffèrent des matériaux clastiques contemporains de la région au sud du détroit de Barrow. Ceci est expliqué par leurs histoires tectoniques différentes accompagnant le soulèvement, et en particulier, la déformation d'une puissante séquence de couverture, localement anisotropique, dans la région au nord du détroit de Barrow.Une séquence carbonatée de plate-forme épaisse, d'âge emsien à eifélien précoce, a transgressé le soulèvement de Boothia érodé, lequel s'est comporté durant quelques 10–15 Ma comme un paléohorst. Des indices suggèrent que les failles du socle dévoniennes ont été réactivées en failles de décrochement dextres durant le Tertiare. [Traduit par la rédaction]