The Detroit River Group of southwestern Ontario and the adjacent United States has traditionally been considered mostly or entirely Middle Devonian in age. Detroit River Group faunas are, however, highly endemic and difficult to correlate to the chronostratigraphic standard; widely accepted conodont-based ages are similarly constrained by endemism and rely heavily upon inferential correlations. Recent evidence from the Blue Fiord Formation of southwestern Ellesmere Island suggests an Emsian (late Early Devonian) age for the full Detroit River Group, based upon shared stromatoporoid species. Four Detroit River Group species, Stromatoporella perannulata Galloway and St. Jean, Stictostroma mamilliferum Galloway and St. Jean, Habrostroma proxilaminata (Fagerstrom), and Parallelopora campbelli Galloway and St. Jean, are recognized for the first time in the Arctic. In addition, Blue Fiord Formation (and younger) species of Trupetostroma and Pseudoactinodictyon demonstrate close relationships to Detroit River Group species. Together, the stromatoporoid evidence and the available conodont data imply a serotinus age for the Amherstburg Formation and a serotinus to patulus age for the Lucas Formation. This is the first direct species-level correlation of a Detroit River Group "endemic" to a globally dateable level and the first regional application of stromatoporoid biostratigraphy in North America.

Le Groupe de Detroit River, dans le sud-ouest de l'Ontario et la région étasunienne adjacente, a été considéré traditionnellement comme formé en majeure partie, ou intégralement, de roches d'âge dévonien moyen. Les faunes du Groupe de Detroit River sont, cependant, largement endémiques et difficiles à corréler avec l'étalon chronostratigraphique; les âges généralement acceptés sont fondés sur les conodontes, confinés par l'endémisme et dépendent largement de corrélations inférées. Les résultats d'une étude récente de la Formation de Blue Fiord, dans le sud-ouest de l'île Ellesmere, suggèrent un âge emsien (fin du Dévonien précoce) pour l'ensemble du Groupe de Detroit River, une déduction fondée sur les espèces de stromatoporoïdes présentes dans l'une et l'autre de ces unités lithostratigraphiques. Quatre espèces du Groupe de Detroit River, Stromatoporella perannulata Galloway et St. Jean, Stictostroma mamilliferum Galloway et St. Jean, Habrostroma proxilaminata (Fagerstrom) et Parallelopora campbelli Galloway et St. Jean, ont été reconnues pour la première fois dans l'Arctique. En outre, les espèces de la Formation de Blue Fiord (et plus jeunes) Trupetostroma et Pseudoactinodictyon montrent des relations étroites avec les espèces du Groupe de Detroit River. Collectivement, les stromatoporoïdes et les conodontes autorisent l'attribution de l'âge serotinus à la Formation d'Amherstburg, et d'un âge entre serotinus et patulus à la Formation de Lucas. La présente étude fournit la première évidence d'une corrélation espèce-niveau directe du Groupe de Detroit River « endémique » avec un niveau globalement datable, et elle permet la première application régionale d'une biostratigraphie à stromatoporoïdes en Amérique du Nord. [Traduit par la rédaction]