Abstract

Deformation within part of the Parry Sound shear zone (PSSZ), in the southwestern Grenville structural province, has been examined at the transition from mylonitized gabbroic anorthosite and orthogneiss within the body of the PSSZ to retrograde granulites in the immediate hanging wall. Detailed structural analysis shows a framework of internally deformed imbricate domains within the hanging-wall granulites that are truncated by a major dislocation within the PSSZ mylonites. Deformation geometries within discrete hanging-wall domains and the PSSZ exhibit strong similarities ascribable to a common deformation cycle that typically preserves three generations of overprinting structures. This cycle comprises (i) formation of shear-induced recumbent isoclinal folds and stretching lineations with concomitant transposition of compositional layering; (ii) rotation of fold axes during noncoaxial shear into parallelism with the stretching lineation and formation of sheath folds; and (iii) refolding about axes nearly orthogonal to the stretching lineations, followed by another period of transposition and reorientation during continued shear. The periodicity of this deformation is specifically documented by the generation, dispersion, and reorientation of fold axes and stretching lineations toward an end orientation consistent with northwest overthrust transport. This cycle reconciles the coexistence of upright structures with large subhorizontal displacements within a regime of progressive noncoaxial shear, where there is a near orthogonality between overprinted finite strain elements, which reflects the stability of the kinematic framework at both local and regional scales.

La déformation d'une partie de la zone de cisaillement de Parry Sound (ZCPS), dans le sud-ouest de la province structurale de Grenville, a été étudiée dans la zone de transition de l'anorthosite gabbroïque mylonitisée et d'orthogneiss du massif de la ZCPS aux granulites rétrogrades de la lèvre supérieure immédiate. L'étude structurale détaillée montre une tectonique reflétant dans les granulites de la lèvre supérieure l'existence de domaines imbriqués, déformés intérieurement, et tronqués par une importante dislocation présente dans les mylonites de ZCPS. Le style des déformations, au sein de domaines discrets de la lèvre supérieure et de la ZCPS, exhibe une telle ressemblance qu'elles pourraient être reliées à un cycle commun de déformation et dont trois générations de surimpression structurale ont été préservées. Ce cycle inclut : (i) la formation due au cisaillement de plis isoclinaux renversés et l'apparition de linéations d'étirement accompagnées d'une transposition dans la composition des lits; (ii) la rotation des axes des plis durant le cisaillement non coaxial, la création d'un parallélisme à la linéation d'étirement, et la formation de plis en fourreau; et (iii) la reprise des plis autour d'axes quasi orthogonaux aux linéations d'étirement, suivie d'un autre événement de transposition et de réorientation durant la phase continue de cisaillement. La périodicité des déformations est particulièrement bien documentée par l'engendrement, la dispersion et la réorientation des axes des plis et linéations d'étirement vers une direction finale concordante avec le déplacement vers le nord-ouest dû au charriage. Ce cycle établit un lien entre les structures verticales et les grands déplacements subhorizontaux qui ont pris naissance dans un régime de cisaillement progressif non coaxial, où existe une quasi orthogonalité entre les éléments de contrainte finis de la surimpression, reflétant aussi bien à l'échelle locale que régionale la stabilité du cadre tectonique. [Traduit par la rédaction]