Abstract

In the Humber Zone of the west Newfoundland Appalachians, the Middle Ordovician Taconian orogeny led to emplacement of the Humber Arm and other allochthons above a rift and shelf succession of late Precambrian to Early Ordovician age. Later deformation reversed this stacking in the Old Man's Pond area, where shelf sediments are thrust over the Old Man's Pond Group. East-vergent folds were subsequently developed in association with a regional, west-dipping cleavage that overprints the Taconian structures and intensifies eastward. Later, a major episode of shearing along normal-sense, northwest-dipping shear zones juxtaposed the Old Man's Pond Group against metamorphosed rift-related sediments and volcanics of the Hughes Lake Slice. This extensional episode may be related to intrusive events in adjacent central Newfoundland. The shear zones are overprinted by "cross folds," west-vergent folds, crenulation cleavage, and thrusts. These late structures are inferred to be related to westward transport of the rift–shelf succession and the Grenville-age basement rocks of the Long Range massif above a detachment surface, probably in Devonian time. The structural history is difficult to reconcile with a single, Devonian, "Acadian" orogeny, but is consistent with published isotopic data from central Newfoundland that suggest continued protracted tectonic activity in the Humber Zone in Silurian time.

Dans la Zone de Humber, secteur occidental des Appalaches de Terre-Neuve, l'orogenèse taconique de l'Ordovicien moyen a poussé les terrains de Humber Arm et autres allochtones au-dessus d'une séquence de type rift–plate-forme datant du Précambrien tardif à l'Ordovicien précoce. Une déformation subséquente a inversé cet empilement dans la région de Old. Man's Pond, où les sédiments de la plate-forme furent charriés sur le Groupe de Old Man's Pond. Ultérieurement, des plis de vergence est se sont développés en même temps qu'un clivage régional de pendage ouest, lequel surimprime les structures taconiques et s'intensifie en direction de l'est. Ensuite, un épisode majeur de cisaillement est apparu le long de zones de cisaillement normales, à pendage nord-ouest, juxtaposant le Groupe de Old Man's Pond contre les sédiments et les volcanites métamorphisés de l'écaillé de Hughes Lake associés au rift. Cet épisode d'extension est probablement lié aux évènements intrusifs dans la région adjacente du centre de Terre-Neuve. Les zones de cisaillement ont été surimprimées par des « plis transverses », des plis de vergence ouest, un clivage de crénulation et des chevauchements. Ces structures tardives sont interprétées comme solidaires du transport vers l'ouest de la séquence rift–plate-forme et des roches du socle d'âge grenvillien du massif de Long Range, au-dessus d'une surface de décollement, probablement durant le Dévonien. Il est difficile d'expliquer l'histoire structurale à partir d'un seul évènement, de l'orogénie « acadienne » au cours du Dévonien, d'autre part les données isotopiques publiées pour le centre de Terre-Neuve suggèrent plutôt pour la Zone de Humber une période d'activité tectonique longue durant le Silurien. [Traduit par la rédaction]