Concentrates of coarse-grained detrital muscovite from the Ratcliffe Brook Formation (lowermost Cambrian) display internally discordant 40Ar/39Ar age spectra. Gas fractions evolved at intermediate and high experimental temperatures record apparent ages of ca. 610–620 Ma. These are interpreted as dating initial cooling through temperatures appropriate for intracrystalline retention of 40Ar and may indicate derivation from mylonite zones developed within proximal late Precambrian granitic rocks. Gas fractions evolved at lower experimental temperatures record patterns of spectra discordance that suggest the constituent grains experienced partial, intracrystalline diffusive loss of 40Ar during a late Paleozoic, low-grade thermal overprint. A muscovite concentrate from pelitic schist beneath the allochthonous, latest Precambrian Cranberry Head granite records a 40Ar/39Ar plateau age of 318 ± 1 Ma. This is interpreted as closely dating Late Carboniferous thrust emplacement of the allochthon.

Des concentrés de muscovite détritique à gros grain extraits de la Formation de Ratcliffe Brook (début du Cambrien) présentent une discordance interne dans le spectre d'âges 40Ar/39Ar. Les fractions gazeuses dégagées à des températures intrémédiaires et élevées enregistrent des âges apparents de 610–620 Ma, approximativement. Ces résultats sont interprétés comme représentant l'âge du refroidissement initial jusqu'aux températures nécessaires à la rétention intracristalline de 40Ar, et suggèrent comme source les zones mylonitiques développées dans les roches granitiques proximales d'âge précambrien tardif. Les fractions gazeuses libérées aux températures expérimentales plus basses enregistrent des types de discordance dans les spectres qui suggèrent que les grains de muscovite étudiés ont subi un perte partielle de 40Ar, par diffusion intracristalline, une à que surimpression thermique de faible degré au Paléozoïque tardif. Un concentré de muscovite extrait d'un schiste pélitique sous-jacent au granite de Cranberry Head, allochtone, et de fin d'intrusion au Précambrien, enregistrent un âge plateau 40Ar/39Ar de 318 ± 1 Ma. Ce résultat est interprété comme un âge très réaliste pour la mise en place du chevauchement allochtone au Carbonifère tardif. [Traduit par la revue]