The Valhalla complex, situated in the Omineca crystalline belt in southeastern British Columbia, is a Cordilleran metamorphic core complex bordering the suture zone between Quesnellia and North American rocks. The region is tectonically interposed between a convergent plate margin along Canada's west coast and the stable North American craton, and is characterized by a crustal thickness of ~ 35 km, high surface heat flux, and elevated lower crustal electrical conductivity. In this study, Lithoprobe deep-crustal seismic-reflection data, potential-field data, and geological constraints have been used to gain a better understanding of crustal structure in the vicinity of the Valhalla complex. Analysis of Bouguer gravity and total-field aeromagnetic data indicates that mafic oceanic rocks and various syn- and post-accretionary granitoid plutonic rocks are not major constituents of the upper crust underlying the complex. The seismic data reveal a moderately reflective upper crust and image several fault zones, including a very high amplitude, west-dipping reflection that is interpreted as a significant Late Cretaceous or Paleocene thrust fault. The fault-zone reflectivity may be related to compositional heterogeneity and (or) seismic anisotropy associated with mylonites. The lower crust appears to be nonreflective, in contrast with other areas of high surface heat flux and elevated lower crustal conductivity. Taken together, the various data show that the Valhalla complex is likely cored by North American metasedimentary rocks and reveal features related to the Jurassic to Paleocene compressional fabric, which has been largely overprinted at the surface by subsequent Eocene extension.

Le complexe de Valhalla, situé dans la zone cristalline d'Ominéca, dans le sud-est de la Colombie-Britannique, est un complexe noyauté par des roches métamorphiques dans la Cordillère qui borde la zone de suture entre les roches du Quesnellia et du craton de l'Amérique du Nord. La région est tectoniquement interposée entre la marge d'une plaque convergente qui suit la côte occidentale du Canada et le craton stable de l'Amérique du Nord; elle est caractérisée par une épasseur crustale de ~ 35 km, un flux thermique de surface fort et une conductivité électrique élevée de la croûte inférieure. Dans cette étude, les données de sismique réflexion profonde de la croûte du projet Lithoprobe, les données du champ de potentiel et les limites géologiques ont été utilisées pour mieux comprendre la structure de la croûte dans les environs du complexe de Valhalla. L'analyse gravimétrique de Bouguer et les données aéromagnétiques de champ total révèlent que les roches mafiques océaniques et que les diverses roches granitoïdes plutoniques, syn- et post-accrétionnaires, ne forment pas les constituants majeurs de la croûte supérieure sous-jacente au complexe. Les données sismiques indiquent des réflexions modérées produites par la croûte supérieure et révèlent l'existence de plusieurs zones de failles, incluant une réflexion de pendage ouest de très grande amplitude, interprétée comme un faille de chevauchement importante du Crétacé tardif ou Paléocène. La réflectivité de la zone de failles peut être reliée à l'hétérogénéité de la composition des roches et (ou) à une anisotropie sismique associée aux mylonites. Apparemment, la croûte inférieure ne produit pas de réflexions, contrairement à d'autres régions ayant un flux thermique de surface fort et une conductivité élevée dans la croûte inférieure. Pris ensemble, les diverses données montrent que le complexe de Valhalla est vraisemblablement noyauté par des roches métasédimentaires du craton de l'Amérique du Nord, et elles font ressortir des particularités qui sont reliées à la fabrique de compression apparue entre le Jurassique et le Paléocène, laquelle en surface fut considérablement surimprimée par une extension subséquente à l'Éocène. [Traduit par le revue]