Abstract

The application of section-balancing techniques to the analysis of deep seismic sections requires account be taken of isostasy and ductile-deformation processes. Structures imaged by deep seismic reflection profiling across the southern Grand Banks, offshore eastern Canada, are analyzed in this way. Correlations of dipping events in the deep crust, interpreted as shear zones, with faults recognized in the shallow part of the section are tested by attempting to restore the sections to their undeformed state by reversing the displacements on the faults. This process tests the geometric compatibility of the interpreted fault and the structures in its hanging wall. Our models suggest that the faults bounding the Whale and Horseshoe basins detach at the Mohorovičić discontinuity. In contrast, the fault bounding the Jeanne d'Arc Basin detaches within the lower crust.

L'application des techniques de compensation des coupes à l'analyse de profils sismiques de grande profondeur doivent tenir compte de l'isostasie et des mécanismes de déformation ductile. Les structures imagées par sismique réflexion profonde d'une coupe des Grands Bancs du sud, au large de la côte orientale du Canada, ont été analysées de cette façon. Les corrélations des structures de pendages en profondeur dans la croûte, interprétées comme zones de cisaillement, avec les failles identifiées dans la partie supérieure de la coupe ont été testées par une restauration des coupes à leur attitude originale, d'avant déformation, en inversant les déplacements sur les failles. Cette approche permet de tester la compatibilité géométrique de la faille interprétée et des structures sur sa lèvre supérieure. Nos modèles suggèrent que les failles qui délimitent les bassins de Whale et de Horseshoe se détachent en arrivant à la discontinuité de Mohorovičić. D'autre part, le détachement de la faille qui délimite le bassin de Jeanne d'Arc apparaît dans la croûte inférieure. [Traduit par la revue]