Abstract

A combination of long-range sidescan sonar, airgun seismic reflection, and high-resolution echo-sounder data has allowed an overview of the different sedimentary processes along the southeast Canadian continental slope and rise. A large sediment drift identified along almost the entire length of the margin, mainly between the 3000 and 4000 m isobaths, testifies to the importance of geostrophic processes in this region. The presence of historic gravity-flow deposits downslope from those parts of the margin that were covered by glacial ice during the Wisconsinan, coupled with a lack of similar deposits along the probable ice-free parts of the margin, suggests an association between palaeoenvironmental conditions on the continental shelf and slope stability. Differences in canyon style along the Grand Banks slope are attributed to differences in slope angle and the speed and regularity of turbidity flow.

L'utilisation combinée des données de sonars latéraux à longue portée, de sismique réflexion par canon à air et d'échosondeurs à haute résolution a fourni une compréhension générale des processus sédimentaires le long du talus et glacis continental du sud-est du Canada. Un grand dépôt de drift sédimentaire identifié sur presque toute la longueur de la marge, gisant principalement entre les isobathes 3000 et 4000 m, atteste le rôle important des processus géostrophiques dans cette région. La présence en bas de pente de dépôts de flots de gravité historiques dans les parties de la marge qui furent recouvertes par les glaces durant le Wisconsinien, couplée à l'absence de dépôts similaires le long des parties de la marge ayant pu, en toute probabilité, être libres des glaces, suggère un lien entre les conditions du paléo-milieu de la plate-forme continentale et la stabilité du talus. Le style distinct des canyons longeant le talus des Grands Bancs est attribué à des différences de l'angle de pente et de la vitesse et de la régulairé du flot turbide. [Traduit par la revue]