At the southern margin of the Cambro-Ordovician Humber Zone in the Quebec Appalachians, on Gaspé Peninsula, three structural units of Middle Ordovician to Middle Devonian cover rocks of the Gaspé Belt are in large part bounded by long, straight longitudinal faults. In one of these units, the Aroostook–Percé anticlinorium, several structural features, which can be ascribed to Acadian deformation, are controlled by three subparallel, dextral, strike-slip longitudinal faults: Grande Rivière, Grand Pabos, and Rivière Garin. These faults follow bands of intense deformation, contrasting with the mildly to moderately deformed intervals that separate them.Most of the structural features observed – rotated oblique folds and cleavage, subsidiary Riedel and tension faults, and offsets of markers – can be integrated in a model of strike-slip tectonics that operated in ductile–brittle conditions. A late increment of deformation in the form of conjugate cleavages and minor faults is restricted to the bands of high strain. An anticlockwise transection of the synfolding cleavage in relation to the oblique hinges may be a feature of the rotational deformation.The combined dextral strike slip that can be measured within the three major longitudinal fault zones amounts to 138 km, to which can be added 17 km of ductile movement in the intervals, for a total of 155 km.

Au sud de la zone cambro-ordovicienne de Humber dans les Appalaches québécoises, en Gaspésie, trois unités structurales constituées de roches de l'Ordovicien moyen au Dévonien moyen de la ceinture de Gaspé sont limitées en grande partie par des failles rectilignes longitudinales. Dans une de ces unités, l'anticlinorium d'Aroostook–Percé, plusieurs éléments structuraux qui originent de la déformation acadienne se rattachent à trois failles de décrochement majeures, dextres, subparallèles et longitudinales. Ce sont les failles de Grande Rivière, de Grand Pabos et de Rivière Garin. Elles se situent dans des bandes de terrain de déformation intense séparées par des intervalles peu ou modérément déformés.La plupart des éléments structuraux – plis synchisteux obliques, failles subsidiaires de Riedel et de tension et décrochement de niveaux repères – s'intègrent dans un modèle de tectonique coulissante ayant eu cours dans un milieu fragile–ductile. Un incrément tardif de déformation sous forme de clivages et de failles mineures conjuguées est restreint aux bandes de déformation intense. Dans les plis synchisteux obliques une transection antihoraire du clivage par rapport aux axes des plis est peut être un effet de la déformation rotationnelle.Le mouvement dextre global attribuable aux trois zones de faille par déformation fragile et ductile s'élève à 138 km auquel s'ajoute, dans les intervalles, un mouvement ductile d'environ 17 km, pour un total de 155 km.