Abstract

The discovery of a fused tarsometatarsus in the Upper Cretaceous (Campanian) strata of Dinosaur Provincial Park shows that Elmisaurus, previously known only from Mongolia, also lived in North America. Reexamination of the type specimen of "Ornithomimus" elegans (Parks 1933) confirms the identification and provides a species name. Elmisaurus elegans is more gracile than Elmisaurus rarus, has a weaker longitudinal ridge on the fourth metatarsal, and has a pair of distal processes on metatarsals II and IV. Although six theropod families had representatives in both North America and Asia during Cretaceous times, the degree of genetic similarity is poorly understood. Analysis of the Elmisaurus material suggests that faunal interchange was still underway during the Late Cretaceous.

La découverte d'un tarsométatarse fusionné dans les strates du Crétacé supérieur (Campanien) du Parc provincial des Dinosaures, montre que Elmisaurus, connu antérieurement uniquement en Mongolie, vivait également en Amérique du Nord. Le réexamen de ce spécimen-type de « Ornithomimus » elegans (Parks 1933) confirme l'identification et fournit un nom d'espèce. Elmisaurus elegans est plus gracile que Elmisaurus rarus, il possède une crête longitudinale moins saillante sur le quatrième métatarsien et il a une paire d'apophyses distales sur les métatarses II et IV. En dépit de six familles de théropodes représentées en Amérique du Nord et en Asia durant la période du Crétacé, le degré de similitude génétique reste mal compris. L'étude du matériel de Elmisaurus suggère un interchange faunique toujours actif durant le Crétacé tardif. [Traduit par la revue]