The breakdown of rock by forces attributable to the freezing of water is one of the various weathering processes included under the general term "frost action." Field observations in the Guillaume–Delisle Gulf area, subarctic Quebec, suggest that under certain conditions the process can be rapid, even explosive. By analogy to rockbursting, the term "frost bursting" is proposed as the equivalent to the French term "éclatement". Frost bursting is the process by which intact and massive rock is shattered when water saturated and submitted to intense and rapid freezing. Hydrostatic pressure developed either in pore spaces or rock cracks allows strain energy to be stored in the freezing rock. Frost bursting will occur if the material is stiff and strong enough to exhibit release of a large quantity of stored strain energy.

La désintégration des roches par la pression de l'eau qui gèle dans les pores est un des nombreux processus d'altération connue sous l'appellation de « frost action ». Des observations de terrain effectuées au golfe de Guillaume–Delisle, Québec subarctique, suggèrent que dans certains cas le processus de fragmentation peut être rapide, voire explosif. Par analogie au phénomène de « rockbursting », le terme « frost bursting » est proposé à la terminologie anglaise, comme l'équivalent du terme français « éclatement ». Le « frost bursting » est le processus de gélifraction par lequel les roches saines ou fissurées sont pulvérisées lorsque saturées en eau et soumises à un engel intense et rapide. Durant l'engel, l'augmentation de la pression hydrostatique développée à l'intérieur des pores ou des microfissures de la roche contribue à l'accumulation d'énergie de déformation. Il y aura éclatement de la roche si cette dernière est suffisamment resistante pour exhiber un relâchement soudain d'une grande quantité d'énergie.