The Calvin 28 structure is an isolated, nearly circular subsurface structure of Late Ordovician age in southwestern Michigan. The structure is defined by 107 test wells, is 7.24 km in diameter, and consists of a central dome, an annular depression, and an encircling anticlinal rim.Seismic and geophysical well-log data confirm an intricate system of faults and structural derangement exists within the structure. Deformation decreases with depth and distance from the structure. United States Geological Survey topographic maps and aerial imagery show the structure is reflected as a surface topographic rise controlling local drainage.Igneous or diapiric intrusion and solution collapse are rejected as possible origins for Calvin 28 on the basis of stratigraphic, structural, and geophysical evidence. A volcanic origin is rejected because of an absence of igneous material.Although shock-metamorphic features are unidentified, microbreccias are found in deep wells that penetrate the structure. Morphology and structural parameters suggest an impact origin.

La structure de Calvin 28 est une structure de subsurface, isolée, quasi circulaire, d'âge ordovicien tardif, située dans le sud-ouest du Michigan. La structure définie par 107 sondages d'exploration a un diamètre de 7,24 km, et elle est formée d'un dôme central, une dépression annulaire et un rebord anticlinale périphérique.Les diagraphies sismiques et géophysiques confirment que la structure fut déformée et cassée par des systèmes complexes de failles. La déformation diminue avec la profondeur et avec l'éloignement de la structure. Les cartes topographiques du United States Geological Survey et les imageries aériennes montrent que la structure correspond à une surface topographique de soulèvement qui contrôle le drainage local.Il n'existe pas d'indices stratigraphiques, structuraux et géophysiques qui permettent d'expliquer l'origine de la structure de Calvin 28 par une intrusion ignée ou diapirique et par effondrement d'une voûte due à une dissolution. L'origine volcanique est impossible vu l'absence de matériaux ignés.Bien que les structures de choc et le métamorphisme n'ont pas été reconnus, on a tout de même identifié l'existence de microbrèches dans les forages profonds qui pénètrent la structure. Les paramètres morphologiques et structuraux suggèrent une origine due à un impact. [Traduit par la revue]