Abstract

Galena Pb-isotope ratios of epithermal vein and disseminated sulfide occurrences in the Taconian Orogen and Siluro-Devonian basin cluster around 17.90–18.05 for 206Pb/204Pb and 37.70–38.00 for 208Pb/204Pb. The major source of Pb in most, if not all, occurrences is a fairly common continental crust, a characteristic found in published analyses of Grenville feldspar Pb. A southwest to northeast increase in galena 206Pb/204Pb ratios is ascribed to the supply of several types of detritus from Grenville basement during the Cambro-Ordovician: coarse-grained, K-feldspar-bearing in the southwest, grading into fine-grained phyllitic, and relatively more highly radiogenic in the northeast.Emplacement (i) of Pb–Zn–barite veins and disseminations, commonly of homogeneous crustal Pb-isotopic signature, was late Taconian; (ii) of Pb–Zn–quartz veins, of less homogeneous signature, was post-Taconian; and (iii) of Pb–Zn–carbonate veins, relatively highly radiogenic and commonly homogeneous, was late or post-Acadian. Signatures of the first-mentioned group seem to be most useful in exploration.

Les rapports isotopiques du plomb de galènes filoniennes et disséminées dans la ceinture taconique et le bassin siluro-dévonien forment un amas de 17,90 à 18,05 pour 206Pb/204Pb et 37,70 à 38,00 pour 208Pb/204Pb. La principale source du plomb des minéralisations est une croûte continentale typique, une caractéristique similaire aux données publiées sur le plomb des feldspaths du socle grenvillien. Un accroissement du rapport 206Pb/204Pb des galènes du sud-ouest vers le nord-est est attribué à l'apport de divers types de sédiments érodés du socle grenvillien au Cambro-Ordovicien : sédiments grenus avec feldspaths potassiques, faiblement radiogéniques au sud-ouest, passant à des sédiments argileux plus radiogéniques au nord-est.La mise en place (i) des filons et disséminations à Pb–Zn–barite, avec une signature crustale normalement homogène, est tardi-taconique; (ii) des filons à Pb–Zn–quartz, avec une signature isotopique moins homogène, est post-taconique; et (iii) des filons à Pb–Zn–carbonate, dont la signature isotopique est généralement homogène et plus fortement radiogénique que les précédentes, est tardi- ou post acadienne. La signature isotopique du premier groupe semble posséder le meilleur potentiel comme outil d'exploration.