Optical and transmission electron microscopy has been used to study the cross-hatched microstructure (associated with the intersection of albite and pericline twin lamellae) that is characteristic of b*c* sections of anorthoclase. With the aid of a specimen-heating stage fitted to each microscope, the changes that occur in the microstructure on heating and subsequent cooling have been observed over the temperature range from ~20 to 950 °C. Observations of unheated crystals indicate that the cross-hatched microstructure consists of a chessboard pattern of triclinic areas (diagonal pairs of which are essentially albite-twin related) and of optically monoclinic areas that consist of domains of fine-scale albite-twin lamellae and domains of pericline-twin lamellae. The four-spot diffraction pattern characteristic of M twinning is observed only from volumes of specimen containing both types of domain. The complex twin interactions at the domain boundaries are described in detail. The changes in optical contrast of the twins when the crystals are heated are shown to be due to changes in the orientation of the refractive index ellipsoid; the disappearance of twins does not necessarily indicate a change to monoclinic symmetry. The observations also indicate that the relative stability of albite and pericline twins is a function of temperature, the pericline twin being more stable than the albite twin at high temperatures near the monoclinic–triclinic transformation and the opposite at room temperature. Evidence is also given that the twin microstructure that develops at the transformation is strongly influenced by external stress.

La microscopie optique et la microscopie électronique en transmission ont été utilisées pour étudier la microstructure quadrillée (associée à l'intersection des macles lamellaires de l'albite et de la péricline) qui caractérise les coupes b*c* de l'anorthoclase. À l'aide d'une platine chauffante adaptée à chaque microscope, les changements qui apparaissent dans la microstructure des spécimens par chauffage ont été observés pour une gamme de température allant d'environ 20 à 950 °C. Les observations sur les cristaux nonchauffés révèlent que la microstructure quadrillée est composée de motifs en échiquier de plages tricliniques (paires de diagonales affiliées essentiellement à la macle de l'albite) et de plages optiquement monocliniques qui représentent des domaines formée des macles lamellaires de péricline. L'ensemble de quatre taches de diffraction caractéristique de la formation de macle M est observé uniquement dans les volumes du spécimen contenant les deux types de domaine. Les interactions complexes des macles sur la limite des domaines sont décrites en détail. Il est démontré que les changements de contraste optique dans les macles lorsque les cristaux sont chauffés sont dus à une réorientation de l'ellipsoïde des indices de réfraction et que la disparition des macles n'indiquert pas nécessairement un passage à la symétrie monoclinique. Les observations indiquent aussi que la stabilité relative des macles de l'albite et de la péricline est une fonction de la température, la macle de la péricline étant plus stable que la macle de l'albite aux hautes températures voisines de la transition monoclinique–triclinique et c'est le contraire à la température ambiante du laboratoire. Il est démontré également que la microstructure des macles qui se développe à la température de transition est fortement influencée par les forces externes. [Traduit par la revue]