Abstract

Chonetes (Eodevonaria) primigenius Twenhofel 1914, from the Vaureal Formation (Ashgill: Richmondian) of Anticosti Island, is chosen as the type species for a new genus, Archeochonetes, the oldest chonetid brachiopod known. Specimens of Archeochonetes from the overlying Ellis Bay Formation (Ashgili: Gamachian, Himantian) are assigned to a new species, A. muirwoodae. A further, as yet unnamed, species of strophochonetid is also described and figured from the Silurian (Llandovery) Jupiter Formation. Detailed external and internal analysis of the shell reveals that the origin of Archeochonetes lies with the Strophomenacea, thus posing a new perspective to the problem of the mono- or polyphyletic origin of the chronetaceans.

A partir du matériel original de Twenhofel et de nouveaux spécimens récoltés récemment, la révision de Chonetes (Eodevonaria) primigenius Twenhofel 1914 conduit les auteurs à choisir cette espèce pour type du genre Archeochonetes n. gen. L'analyse biostratigraphique révèle que A. primigenius n'est connue que dans la Formation de Vauréal; les spécimens de la Formation de Ellis Bay, précédemment décrits sous le nom primigenius, appartiennent à une nouvelle espèce, A. muirwoodae. Une autre espèce de strophochonetidé, indeterminée, est figurée et décrite de la Formation de Jupiter (Silurien, Llandovery). L'analyse détaillée des caractères morphologiques externes et internes révèle que le genre Archeochonetes trouve son origine au sein de Strophomenacea, et pose sous un angle nouveau le problème de la nature mono- ou polyphylétique de la superfamille Chonetacea.