Based on recent detailed mapping, a revised stratigraphic column is proposed for the rocks of the Archean Yellowknife Supergroup in the Yellowknife greenstone belt. The mafic volcanic rocks of the Kam Formation, previously thought to represent the oldest supracrustal rocks of the belt, overlap remnants of an earlier volcanic–sedimentary sequence, here referred to as the Octopus Formation. As its enormous thickness makes it too unwieldy to be described as a single formation, the Kam Formation is raised to group status and subdivided into four formations. It is proposed that the Kam Group should replace the Beaulieu Group in the Yellowknife area. The Chan Formation, at the base of the Kam Group, consists of multiple gabbroic intrusions that were emplaced into a carapace of pillowed flows. The intrusions locally resemble sheeted mafic dyke complexes in Phanerozoic ophiolites, thought to represent evidence for sea-floor spreading. The Crestaurum Formation, which overlies the Chan Formation, is characterized by massive and pillowed flows interlayered with a number of laterally continuous cherts and felsic tuffs. The Townsite Formation consists of rhyodacite breccias interbedded with felsic tuffs and pillowed dacites. The Yellowknife Bay Formation, at the top of the Kam Group and comprising massive and pillowed flows with pillow breccias and numerous interflow sediments, contains all the important gold deposits mined at Yellowknife. The Banting Formation, directly overlying the Kam Group and consisting of mafic to felsic volcanics, is also given group status and subdivided into two formations. Conglomerates and sandstones of the Jackson Lake Formation, formerly thought to separate the Kam and Banting groups, are considered to represent the youngest rocks of the Yellowknife Supergroup near Yellowknife. Gold-bearing shear zones clearly postdate deposition of the Banting Group, making the rocks of this group a potential target for gold exploration. The presence of remnants of a possible spreading center at the base of the Kam Group suggests that plate-tectonic processes were active during the formation of Archean supracrustal basins in the Slave Province.

Un relevé cartographique détaillé récent permet d'élaborer une colonne stratigraphique révisée pour les roches du supergroupe Yellowknife d'âge archéen de la ceinture des roches vertes de Yellowknife. Les roches volcaniques mafiques de la formation Kam, antérieurement interprétées comme représentant les roches supracrustales les plus anciennes de la ceinture, recouvrent des lambeaux résiduels d'une plus ancienne séquence volcano-sédimentaire, nommée ici la formation Octopus. Comme l'épaisseur excessive des roches inclues dans la formation Kam la rend trop gigantesque pour être décrite comme une seule formation, elle est élevée au rang de groupe et elle est sudivisée en quatre formations. Il est proposé que le groupe Kam devrait remplacer le groupe Beaulieu dans la région de Yellowknife. La formation Chan, à la base du groupe Kam, est constituée de multiples intrusions gabbroïques mises en place dans une carapace de coulées en coussins. Les intrusions ressemblent localement aux complexes filoniens mafiques des ophiolites phanérozoiques et peuvent être considérées comme les indices d'une expansion océanique. La formation Crestaurum, sus-jacente à la formation Chan, est caractérisée par des coulées massives et en coussins interstratifiées avec un nombre de lits de cherts et de tufs felsitiques d'extension latérale continue. La formation Townsite comprend des brèches de rhyodacite interstratifiées avec des tufs felsitiques et des dacites en coussins. La formation de Yellowknife Bay, au toit du groupe Kam et laquelle inclue des coulées massives et en coussins accompagnées de brèches coussinées et de nombreux interlits de sédiments, renferment tous les gisements d'or importants exploités à Yellowknife. La formation Banting, directement sus-jacente au groupe Kam et composée de roches volcaniques mafiques et felsitiques, est également élevée au rang de groupe et elle est subdivisé en deux formations. Les conglomérats et les grès de la formation de Jackson Lake, perçus antérieurement comme la séparation entre les groupes Kam et Banting, sont maintenant considérés comme étant les roches les plus jeunes du supergroupe Yellowknife près de Yellowknife. Les zones de cisaillement contenant de l'or postdatent clairement la formation des dépôts dans le groupe Banting, faisant des roches de ce groupe une cible potentielle pour l'exploration de l'or. La présence de lambeaux d'un centre possible de coulées à la base du groupe Kam révèle que les processus de la tectonique des plaques étaient actifs durant la formation des bassins supracrustaux archéens dans la province des Esclaves. [Traduit par la revue]