Magnetic susceptibility measurements on cores from boreholes in the Eye–Dashwa lakes pluton, an Archean granitic pluton near Atikokan, Ontario, give a quantitative evaluation of the alteration level of these rocks. The histogram of the 5406 magnetic susceptibility measurements taken from 3.3 km of cores shows a multimodal distribution. In order to differentiate these subpopulations and to recognize their geological significance a numerical approach is employed. The magnetic susceptibility, when plotted on a log scale versus cumulative frequency on a probability scale, successfully differentiates the interval associated with each respective subpopulation. In the granite zone cut by the five boreholes, three distinct subpopulations are identified.The variation of magnetic susceptibility in the Eye–Dashwa lakes granitic cores studied is almost entirely associated with the oxidation state of the iron–titanium oxide minerals, since the variation in the total iron oxide content and the variation in grain size do not vary sufficiently to explain the large variation detected in the magnetic susceptibility logs. Hence, the variation in magnetic susceptibility is interpreted to be directly related to the alteration level seen in the rock (highly altered rock leads to lower magnetic susceptibility signal). Furthermore, the rocks characterized by the epidote group, the chlorite group, and the iron hydroxides, clays, and carbonate group each have a distinct magnetic susceptibility signature.By identifying the different levels of magnetic susceptibility values at this specific research area, the associated levels of alteration can be defined. Using this approach, a geologically interpreted geophysical log is produced. A three-dimensional representation of the five magnetic susceptibility bore-core logs is interpreted on the basis of similar magnetic susceptibility signature.The proposed approach has also been successfully applied to surface studies and is potentially useful in mineral exploration, especially in areas where mineralization is associated with fractured and altered rocks.

Les mesures de susceptibilité magnétique de carottes provenant de trous de forage du pluton archéen d'Eye–Dashwa lakes près d'Atikokan, Ontario, permettent d'établir une évaluation quantitative du niveau d'altération de ces roches. L'histogramme des 5406 mesures de susceptibilité magnétique pris sur 3,3 km de carottes illustre une distribution multimodale. Afin d'identifier les intervalles propres à chaque sous-population et de déterminer leur pertinence géologique respective une méthode numérique est proposée. Lorsque l'on traçe la susceptibilité magnétique sur une échelle logarithmique versus sa fréquence cumulative sur une échelle de probabilité, l'intervalle de chacune des sous-populations est délimitée. Trois sous-populations distinctes ont été ainsi déterminées dans la zone de granite percée par cinq trous de forage.La variation de la susceptibilité magnétique dans les carottes granitiques examinées du pluton d'Eye–Dashwa lakes est presque totalement associée à l'état d'oxydation des minéraux d'oxydes de fer–titane, car la variation du contenu d'oxyde de fer total et la variation de la grosseur des grains ne varient pas suffisamment pour expliquer la forte variation obtenue dans les diagraphies de susceptibilité magnétique. Ainsi donc, la variation de la susceptibilité magnétique est interprété comme liée directement au niveau d'altération de la roche (les roches intensément altérées fournissent un signal atténué de susceptibilité magnétique). De plus, chacune des roches caractérisées par le groupe d'épidote, le groupe de chlorite et le groupe des hydroxydes de fer, d'argile et de carbonate possèdent une signature distincte de susceptibilité magnétique.En identifiant les différents niveaux des valeurs de susceptibilité magnétique dans cette région spécifiquemment étudiée, il est possible de définer les niveaux d'altération associés. Cette approche permet d'élaborer une interprétation géologique d'une diagraphie géophysique. Une image en trois dimensions des diagraphies de la susceptibilité magnétique le long des cinq trous de forage est interprétée sur la base d'une signature semblable de la susceptibilité magnétique.L'approche proposée a été aussi appliquée avec succès dans des études en surface, ce qui permet d'envisager son application à l'exploration minière, principalement dans les zones ou la minéralisation est associée à des fractures et à des roches altérées.