The disappearances of typical Ordovician taxa are staggered within the strata of member 7 of the Ellis Bay Formation and immediately above on Anticosti Island. The appearances of typical Silurian taxa on Anticosti Island are also staggered, but range from member 7 into the typical Becscie Formation. The Hirnantia brachiopod fauna and the Mucronaspis trilobite fauna of the Percé area are younger than the base of the Gamachian and are of the persculptus Zone. An ordered succession of appearances on Anticosti Island and the Oslo region is demonstrated: the lower boundary of the Oulodus? nathani conodont Zone, then the brachiopods Zygospiraella and Stricklandia, and then the trilobite Acernaspis. The acuminatus Zone within the Anticosti Island and Percé sequences cannot be recognized as such; its lower boundary is, however, drawn on the basis of the first appearance of Acernaspis, in accordance with what is known of the first occurrence of this trilobite in Europe and Asia. The Anticosti Island and Percé area sequences are taken to represent continuous uninterrupted deposition without strong palaeoecological control on the evolving faunas in either place; each taxonomic unit evolved at its own rate.

Les taxons typiquement ordoviciens disparaissent progressivement du membre 7 de la formation de l'Ellis Bay et des strates immédiatement sus-jacentes sur l'Île d'Anticosti. L'apparition de taxons typiquement siluriens est également progressive sur l'Île d'Anticosti, mais se fait à partir du membre 7 jusqu'à l'intérieur de la formation de Becscie typique. La faune à brachiopode à Hirnantia et la faune à trilobite à Mucronaspis de la région de Percé sont plus jeunes que la base du Gamachien et sont de la Zone à persculptus. Une séquence ordonnée d'apparitions, sur l'Île d'Anticosti et la région d'Oslo, est démontrée : la limite inférieure de la Zone à conodonte à Oulodus? nathani, les brachiopodes Zygospiraella et Stricklandia et le trilobite Acernaspis se suivent mutuellement. La Zone à acuminatus ne peut être reconnue en tant que telle sur l'Île d'Anticosti et dans la région de Percé; cependant, la limite inférieure de cette zone est tirée à l'apparition d'Acernaspis, conformément à nos connaissances actuelles sur l'apparition de ce trilobite en Europe et en Asie. Les séquences de l'Île d'Anticosti et de Percé sont considérées comme des dépôts où la séquence est ininterrompue et où l'évolution des faunes s'est faite sans contrôle paléoécologique évident sur les faunes aux deux endroits; chaque taxon a son propre rythme d'évolution.