Trend lines of tight folds (F0 and F1) in Archean metasediments curve across the Yellowknife supracrustal domain to form an apparent major refold pattern. "Hinge traces," marking pronounced changes in trend, extend up to 50 km. More locally, F1 folds are discontinuous and markedly discordant in trend, suggesting that the major hinge traces, rather than simply following axial surfaces, denote structural fronts where fold sets with distinctive initial trends have interacted.Cleavages grouped as S2 and S3, each with subsets, postdate the F1, folds. A regional S3 cleavage strikes parallel to major hinge traces, whereas discontinuous S3 subsets are oblique, some terminating along well defined cleavage fronts. For example, one subset replaces another along a front generally parallel to a hinge trace, or fold front, but offset 1–2 km.The development of the apparent refold pattern and the parallelism of various generations of structural fronts and cleavages can be explained by the response of cover rocks to recurrent strike-slip movements and stress reorientations by faults in the basement.

Les directions des plis fermés (F0 et F1) dans les métasédiments archéens se recourbent en pénétrant le domaine supracrustal de Yellowknife pour former un motif vaste de replis apparents. Les "traces des charnières" dévoilent les changements bien définis de direction et peuvent persiste sur 50 km. Plus localement, les plis F1 sont discontinus et avec des directions nettement discordantes, ce qui suggère que les traces des charnières majeures, au lieu des simples surfaces axiales, permettent de reconnaître les fronts structuraux où se sont intercalés des familles de plis qui possédaient initialement des directions différentes.Les clivages sont réunis pour former les groupes S2 et S3, ayant chacun des sous-groupes et ils révèlent un âge postérieur aux plis F1. Un clivage S3 observé dans toute la région présente une direction parallèle aux traces de charnières tandis que les sous-groupes de S3 discontinus sont orientés obliquement, certains disparaissent le long de fronts de clivage bien définis. Par example, un sous-groupe remplace un autre le long d'un front généralement parallèle à une trace de charnière ou d'un front de plis, mais est décalé de 1–2 km.La formation du motif de replis apparents et le parallélisme des diverses générations de fronts structuraux et de clivages peuvent résulter de la réponse des roches sus-jacentes aux décrochements et aux réorientations des contraintes par les failles dans le socle. [Traduit par le journal]