Proterozoic basaltic flows (> 2000 m thick) and associated dykes and sills from the Coppermine River area, Northwest Territories have chemical compositions typical of continental tholeiites. The low Mg/Fe ratio and abundances of Ni and Cr indicate that the lavas were extensively fractionated prior to extrusion. The variations of incompatible elements such as K, Rb, REE, Y, Zr, Nb, and Th suggest that the rocks were affected by interaction with continental crust. The samples least affected by contamination have trace-element compositions very similar to those of P-type mid-ocean ridge basalts. It is suggested that continental tholeiites have been generated from the same source as P-type oceanic tholeiites, and geochemical features, such as the enrichment of some lithophile elements in many of these rocks, may be related to crustal contamination. The variations within the volcanic pile of the Coppermine River area are related to those of an exposed part of the Muskox layered intrusion.

Les coulées basaltiques d'âge Protérozoique (épaisseur > 2000 m) et les dykes et filons-couches de la région de la rivière Coppermine, Territoire du Nord-Ouest, possèdent des compositions chimiques typiques des tholeiites continentales. Le faible rapport Mg/Fe et les teneurs en Ni et Cr indiquent que les laves avaient été considérablement fractionnées avant leur extrusion. Les variations parmi les éléments incompatibles comme le K, Rb, terres rares, Y, Zr, Nb et Th révèlent que ces roches furent chimiquement contaminées par une interaction avec la croûte continentale. Les échantillons les moins affectés par cette contamination possèdent des compositions en éléments traces très semblables à celles des basaltes des chaînes médio-océaniques du type-P. Il est suggéré que les tholéiites continentales et les tholéiites océaniques du type-P possèdent une source commune, et que les caractéristiques géochimiques comme l'enrichissement en quelques éléments lithophiles de plusieurs de ces roches peuvent dépendre de la contamination par la croûte. Les variations à l'intérieur de l'empilement volcanique dans la région de la rivière Coppermine sont reliées à celles de l'intrusion stratifiée Muskox. [Traduit par le journal]