Alternating field and thermal demagnetization study of the Lac St-Jean anorthosite and related rock units in the central portion of the exposed Grenville Province reveals two components of magnetization, one of reversed and the other of normal polarity. Both components are thought to have been acquired during the last regional metamorphism, which was sufficiently intense in this area (mostly amphibolite grade) to reset any earlier magnetization. Corresponding paleopoles at 193°W, 8°S (dm = 7.3°, dp = 4.6°) and 213°W, 19°S (dm = 10.5°, dp = 8.5°) lie along the 950–900 Ma segment of the recently calibrated Grenville track of the North American apparent polar wander path, a track that has thus far been defined largely by results from rock units of the western Grenville.

La désaimantation par champ alternatif et par traitement thermique de l'anorthosite du lac St-Jean et de d'autres unités lithologiques associées à la partie centrale des roches de la province de Grenville révèle deux composantes d'aimantation, une de polarité inverse et l'autre de polarité normale. On croit que les deux composantes furent acquises pendant la dernière phase de métamorphisme régional qui fut suffisamment intense dans cette région (principalement faciès des amphibolites) pour remettre à zéro toute aimantation antérieure. Les paléopôles correspondant à 193°0, 8°S (dm = 7,3°, dp = 4,6°) et 213°0, 19°S (dm = 10,5°, dp = 8,5°) se situent sur le segment 950–900 Ma de la courbe du Grenville récemment étalonnée pour la dérive apparente des pôles de l'Amérique du Nord, une courbe qui jusqu'ici avait été principalement définie par les résultats provenant d'unités lithologiques de la partie ouest du Grenville. [Traduit par le journal]