A two-dimensional photoelastic model constructed of Araldite and Hysol plastic is used to study how preferentially oriented microfractures originate in carbonate rocks. The model experiments suggest that orthogonal sets of microfractures should trend parallel to principal tectonic axes and that when diagenetic changes, such as dolomitization, are intense microfractures could be generated during both loading and unloading episodes in the history of a sedimentary basin.Petrographic observation of carbonates in the Turner Valley Formation illustrates the occurrence of microfractures. Laboratory tests demonstrate their preferred alignment in principal tectonic directions. Field measurement of joints in Turner Valley strata along Elbow River in southwest Alberta shows that the pattern of larger fractures can also consist of orthogonal fracture sets.The model experiments indicate therefore that development of preferentially oriented sets of microfractures in carbonates is probably a usual result of diagenetic and tectonic events that most of these rocks undergo during basinal evolution.

Un modèle bidimensionnel de photoélasticité construit avec les plastiques Araldite et Hysol est utilisé pour étudier le mécanisme d'apparition de microfractures orientées préférentiellement dans les roches calcaires. Les expériences réalisées au moyen de ce modèle révèlent que deux ensembles orthogonaux de microfractures devraient exister parallèlement aux axes tectoniques majeurs et lorsque des transformations diagénétiques, telle une dolomitisation intense, des microfractures pourraient être engendrées à la fois durant les épisodes de surcharge et d'érosion durant l'évolution du bassin sédimentaire.L'examen pétrographique des carbonates de la formation Turner Valley illustre la présence de microfractures. Les essais en laboratoire démontrent que leur orientation préférentielle est parallèle aux principales directions tectoniques. Le relevé des diaclases sur le terrain dans les strates de la formation Turner Valley, le long de la rivière Elbow dans le sud-ouest de l'Alberta, révèle que le motif des grandes fractures peut aussi former des ensembles orthogonaux de fractures.Les expériences réalisées avec ce modèle indiquent donc un développement d'ensembles de microfractures avec orientation préférentielle dans les carbonates qui doit son origine probablement à des évènements diagénétiques et tectoniques qui ont affecté ces roches au cours de l'évolution du bassin. [Traduit par le journal]