Brownish yellow saprolite derived from granite gneiss is exposed beneath 1–2 m of reddish brown till along a roadcut in the Cape Breton Highlands. The strongly acid soil is similar to other Podzolic soils of the region except for the presence of gibbsite in the silt and clay fractions. In the saprolite, feldspar and biotite have weathered to poorly crystalline kaolinite, gibbsite, and a minor component of iron oxide. The poorly crystalline kaolinite does not occur in the overlying till.The evidence presented is consistent with the view that the area was covered either by "cold-based" or by stagnant "warm-based" glaciers that eroded the pre-Quaternary surface only slightly and deposited a thin, discontinuous veneer of till derived mainly from local bedrock and saprolite. Weathering products from the saprolite are probably incorporated commonly in tills of the area. During the formation of soils in these tills the poorly crystalline kaolinite and most of the gibbsite are either transformed to other minerals or dissolved and removed in solution.

Un saprolite jaune brunâtre dérivé d'un gneiss granitique est exposé sous une couche de 1–2 m de till brun rougeâtre le long d'une coupe de route dans les Hautes-Terres du Cap Breton. Le sol d'acidité élevée est analogue aux autres sols podzoliques de la région à l'exception de la présence de gibbsite dans les fractions limon et argile. Dans le saprolite, le feldspath et la biotite ont été altérés en kaolinite mal cristallisée, en gibbsite et en une faible quantité d'oxyde de fer. La kaolinite mal cristallisée est absente dans le till sus-jacent.Les observations indiquent que la région fut jadis recouverte soit par des glaciers "à base gelée" ou des glaciers inactifs "à base fondante" qui ont relativement peu érodé les terrains pré-quaternaires, et qui ont déposé une mince couche discontinue de till dérivant principalement du socle local et du saprolite. Les produits d'altération dans le saprolite sont probablement incorporés communément dans les tills de la région. Lors de la formation des sols sur ces tills, la kaolinite mal cristallisée et la majeure proportion de la gibbsite ont été soit transformées en d'autres minéraux ou dissoutes et emportées en solution. [Traduit par le journal]